Agnès Buzyn, nouvelle ministre des Solidarités et de la Santé

Sanitaire et social

La nouvelle ministre des Solidarités et de la Santé était jusqu’alors présidente du Collège de la Haute autorité de santé (HAS).

Suite à l’annonce du nouveau gouvernement, le mercredi 17 mai 2017, c’est Agnès Buzyn qui succède à Marisol Touraine à la tête d’un ministère rebaptisé ministère des Solidarités et de la Santé. Ancienne interne des Hôpitaux de Paris, la nouvelle ministre a réalisé la majeure partie de son parcours de clinicienne hématologue et d’universitaire à l’Université Paris V-Hôpital Necker, où elle a été responsable de l’Unité de soins intensifs d’hématologie adulte et de greffe de moelle de 1992 à 2011. Son parcours de chercheur l’a notamment conduite à diriger une équipe INSERM travaillant sur l’immunologie des tumeurs à l’Institut Cochin-Paris V (2002 – 2006). Agnès Buzyn a enseigné l’hématologie et l’immunologie des tumeurs et de la transplantation dans plusieurs modules universitaires et est actuellement Professeur d’hématologie à l’Université Pierre & Marie Curie – Paris VI. Elle conserve une activité de consultation d’hématologie à l’hôpital Saint-Antoine, en hématologie clinique.

La toute jeune ministre des Solidarités et de la Santé a exercé de nombreuses fonctions au sein de société savantes et de conseils d’administration : membre du conseil médical et scientifique de l’Agence de la biomédecine (ABM), membre du conseil scientifique de l’Établissement français du sang (EFS), présidente du conseil scientifique de la Société française de greffe de moelle et de thérapie cellulaire (SFGM – TC). En termes de responsabilités au sein des agences de l’État, Agnès Buzyn a exercé les fonctions de présidente du conseil d’administration de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) de 2008 à 2013, tout en étant membre du Comité à l’énergie atomique, de 2009 à 2015.

La ministre des Solidarités et de la Santé a été nommée membre du conseil d’administration de l’Institut national du cancer (INCa) en 2009, en tant que personnalité qualifiée, en est devenue vice-présidente en octobre 2010, avant d’en être nommée présidente en mai 2011. Elle a occupé ces fonctions jusqu’en février 2016. Agnès Buzyn a alors été nommée présidente du Collège de la Haute autorité de santé (HAS). Le 7 avril 2017, son mandat venait d’être renouvelé pour une période de 6 ans.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum