Des poignées « anticontamination » testées dans un hôpital des Yvelines

Santé

L’hôpital de Poissy/Saint-Germain-en-Laye va tester à grande échelle des poignées « anticontamination » créées par une entreprise nantaise, dont l’essor avait été dopé par la grippe H1N1 en 2009.

La poignée Ulna, créée en 2005 par la société Cyclope, permet d’ouvrir les portes avec les avant-bras au lieu des mains, limitant les risques de contamination. L’hôpital avait déjà commencé à tester ces poignées en 2006 avec le service des maladies infectieuses et tropicales, mais l’expérimentation va désormais être étendue à tous les services, selon Cyclope. Les poignées auront un code couleur : les poignées orange seront ainsi la « couleur des précautions standard » et seront utilisées comme poignées de base des chambres, mais la couleur sera modifiée si le patient nécessite « un type particulier de précaution complémentaire d’hygiène ou un isolement protecteur ». Le rouge sera réservé aux risques de contamination par contact, le bleu aux risques de contamination par l’air. Le code couleur remplace l’affichage actuel des précautions à prendre, qui « peut être jugé discriminant », selon la société. En tout, 244 systèmes de poignées sont en cours d’installation, a expliqué à l’AFP Richard Houis, le créateur du système. D’autres poignées pourront être installées en fonction des besoins dans le cadre de ce test qui va s’achever en octobre et qui sera validé par un audit extérieur. « L’acceptabilité et l’utilisation correcte des poignées de porte Ulna permettent de diminuer le risque de colonisation des mains des personnels ou des visiteurs dans un service de maladies infectieuses », avait estimé le docteur Jean-Christophe Séguier, président du comité de lutte contre les infections nosocomiales (Clin) de l’hôpital de Poissy/Saint-Germain-en-Laye, à l’issue de l’expérimentation lancée en 2006.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum