Fonction publique hospitalière : le ralentissement de l’emploi est confirmé

Santé

L’Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (ACOSS) vient de publier son bilan statistique annuel sur l’emploi. Fin 2011, les établissements de la Fonction publique hospitalière (FPH) employaient quelque 1,42 million d’agents, soit une hausse de 0,5 % en un an, contre 0,9 % l’année précédente.

La Fonction publique hospitalière, qui comprend les activités pour la santé (hôpitaux et médecine de proximité) et l’action sociale (accueil et/ou hébergement de personnes âgées ou handicapées), ne se porte pas bien. Le premier secteur emploie 1,09 million de salariés et le second, 0,33 million, ce qui équivaut, globalement, à 1,42 million d’agents. L’ACOSS note une légère hausse de 0,5 %, alors qu’en 2010, la FPH avait vu ses effectifs augmenter de 0,9 %. « Cette évolution confirme le net ralentissement constaté depuis 2008 après les fortes augmentations observées entre 2001 et 2007 (de 1,9 % à 2,8 % par an) », précise le bilan de l’agence, avant d’ajouter que « la masse salariale progresse quant à elle de 1,9 % en 2011 ». L’Agence centrale des organismes de Sécurité sociale fait également un point sur les niveaux de qualification. Ainsi, le salaire moyen par tête est sensiblement plus élevé dans les activités liées à la santé (1 883 euros par mois) que dans l’action sociale (1 457 euros).

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum