Hôpitaux : les médecins étrangers peuvent exercer jusqu’en 2016

Santé

Un décret publié le 6 mai autorise les médecins, les pharmaciens, les chirurgiens-dentistes et les sages-femmes titulaires d’un diplôme étranger hors Union européenne à exercer en France jusqu’à la fin de 2016. Il s’agit d’une application de la loi du 1er février 2012.

Pour cela, ces praticiens doivent avoir été recrutés avant le 3 août 2010 dans un établissement public de santé ou un établissement de santé privé d’intérêt collectif. En revanche, les médecins et les chirurgiens-dentistes recrutés en qualité d’interne dans le cadre de la préparation d’un diplôme de formation médicale spécialisée ou d’un diplôme de formation spécialisée approfondie ne sont pas concernés. Le décret leur permet aussi de se présenter à une épreuve de vérification des connaissances, organisée à partir de 2012, afin d’obtenir « le plein exercice de leur profession », précise-t-il. En cas de succès, ils devront passer « une année probatoire dans une structure agréée pour la formation des internes », sous un statut de praticien attaché associé ou d’assistant associé.

Textes de référence :

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum