Hôtel-Dieu : le PCF-PG dénonce la « fermeture en catimini » d’un service

Santé

Le groupe PCF-PG au Conseil de Paris a dénoncé dans un communiqué jeudi la « fermeture en catimini d’un service de l’Hôtel-Dieu », selon lui « en totale contradiction » avec le report sine die de la fermeture des urgences du plus vieil hôpital parisien, annoncé par le gouvernement le 10 juillet.

« L’Assitance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) vient d’annoncer qu’elle ne renouvellera pas les vacations du Pr. Claude Hamonet à compter du 1er septembre 2013. Prononcée en catimini, l’annonce équivaut à la fermeture d’une consultation spécialisée, dédiée aux patients atteints du syndrome d’Ehlers Danlos, une maladie génétique« , affirme le président du groupe Ian Brossat.

« Cette décision prise en plein été est un nouveau coup de force : elle est inquiétante d’un point de vue médical, elle est surtout extrêmement grave du point de vue politique », poursuit-il. Pour lui, la décision de l’AP-HP « s’inscrit en totale contradiction avec l’annonce de Marisol Touraine de repousser sine die la fermeture des urgences de l’Hôtel-Dieu, affirmée publiquement le 10 juillet ».

Ian Brossat demande au nom de son groupe à l’AP-HP « un moratoire immédiat sur l’ensemble des restructurations et réorganisations en cours à l’Hôtel-Dieu ».

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum