La FHF se penche sur les médecins et les pratiques d’actes injustifiés

Santé

La Fédération hospitalière de France (FHF) vient de publier les résultats d’une enquête portant sur les actes pratiqués par les médecins. Selon les hospitaliers interrogés, 74 % d’entre eux sont pleinement justifiés.

Réalisée auprès d’un échantillon de 803 médecins, dont 402 hospitaliers, cette enquête montre qu’un certain nombre d’actes médicaux reste encore injustifié. Selon les professionnels exerçant en milieu hospitalier, 26 % des actes effectués ne seraient pas justifiés. Un chiffre inquiétant. Pour 85 % des sondés, la principale raison est la forte demande des patients, qui pousse à pratiquer plus que nécessaire. Viennent ensuite la peur du risque judiciaire (58 %), qui incite à réaliser des examens supplémentaires, et le problème de la formation des médecins (39 %).

Seules 20 % des personnes interrogées associent ce phénomène à des motivations économiques, tandis que 27 % d’entre elles mettent en avant l’absence de contrôle des pratiques.

Pour la FHF, « il est important de rendre les patients plus acteurs du système de santé que consommateurs de soins », en les éduquant et en les informant sur leurs droits, mais aussi sur leurs devoirs. Elle a déjà proposé, dans ce sens, la création d’un Institut du patient afin d’assurer une sorte de « formation continue ».

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum