La France comptait près de 5,4 millions de fonctionnaires fin 2011

Santé

Le nombre global de fonctionnaires a continué à décroître légèrement dans l’Hexagone entre 2010 et 2011, pour atteindre près de 5,4 millions d’agents, selon l’édition 2013 du « rapport annuel sur l’état de la fonction publique ».

Au 31 décembre 2011, les trois versants de la fonction publique (État, territoriale et hospitalière) représentaient environ un emploi sur cinq en France, selon ce rapport qui sert de référence sur l’emploi public, dévoilé initialement par le magazine Acteurs publics. Cela représente 77 agents publics (civils et militaires) pour 1 000 habitants.

Près de la moitié (45 %) appartenaient à la fonction publique d’État (environ 2,4 millions), 34 % à la territoriale (1,8 million) et 21 % à l’hospitalière (1,1 million). En hausse continue depuis les années 1980, les effectifs relevant de l’emploi public s’étaient stabilisés pour la première fois en 2008.

Selon le rapport, ils ont diminué de 0,4 % (- 21 000 agents) entre 2010 et 2011, après – 0,1 % (- 6 400 agents) l’année précédente, ce qui confirme des données publiées par l’Insee en mai.

Dans le détail, les effectifs ont continué à augmenter dans la territoriale (+ 1,1 % soit 19 600 postes) et l’hospitalière (+ 1,7 % soit 18 900 postes), mais ces hausses ont été compensées par la diminution des effectifs de l’État (- 2,4 %, soit 59 400 postes).

Pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, quelque 150 000 postes ont été supprimés notamment via la Révision générale des politiques publiques (RGPP), dont la mesure phare était le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite dans la fonction publique d’État.

Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault entend de son côté maintenir les effectifs stables au cours du quinquennat, les créations de postes dans les ministères « prioritaires » (Justice, Police, Éducation) devant être compensées par des suppressions ailleurs. En 2014, quelque 13 000 postes doivent notamment être supprimés dans les ministères non prioritaires.

En matière de rémunération, alors que le point d’indice, qui sert de base de calcul des salaires, est gelé depuis 2010, le rapport indique par ailleurs que les agents de l’État ont perdu 0,1 % en euros constants en un an, ceux de la territoriale 0,8 % et ceux de l’hospitalière 0,6 %.

 

Texte de référence : Rapport annuel sur l’état de la fonction publique, édition 2013

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum