Le rapport 2010 de la DGOS laisse entrevoir des perspectives d’avenir ambitieuses et innovantes

Santé

Ce rapport attendu qui marque la transition entre la DHOS et la DGOS présente au-delà des activités de l’année écoulée des réflexions porteuses d’avenir qui se déclinent en six thèmes complémentaires dans un souci affiché de concilier qualité et efficience.

Des objectifs ambitieux et clairement affichés

En saluant la naissance de la direction générale de l’offre de soins (DGOS) qui se substitue à la direction de l’hospitalisation et de l’organisation des soins (DHOS), Annie PODEUR, directrice générale, présente un rapport d’activité qui a pour objectifs de promouvoir une approche globale de l’offre de soins, assurer une réponse adaptée aux besoins de prise en charge des patients tout en garantissant l’efficience et la qualité des soins dans le respect de l’objectif national des dépenses d’assurance maladie.
Pour répondre à ces 3 objectifs, le rapport présente au travers de 6 thématiques des lignes d’action qui, tout en s’inscrivant dans la logique des réflexions et actions engagées par la DHOS, sont porteuses d’espoir et d’ambition pour le système de santé.

L’offre de soins en 2010

En préambule à l’approche de cette première thématique, le rapport présente l’organigramme de la DGOS, ses effectifs, ses missions.
En ce qui concerne plus précisément l’offre de soins, il convient de noter au 31 décembre 2010 quelques chiffres-clés, à savoir l’existence de 2 891 établissements de santé constitués pour 44 % par des cliniques privées à caractère commercial, pour 33 % par des établissements publics et pour 23 % par des établissements publics d’intérêt collectif.

La volonté d’améliorer le parcours de soins

Il s’agit d’une volonté nationale que la DGOS met en œuvre de façon opérationnelle dans le cadre des Schémas Régionaux d’Organisation des Soins (SROS) qui succèdent aux Schéma Régionaux d’Organisation Sanitaires et présentent deux innovations majeures, à savoir qu’ils s’intègrent dans les Projets Régionaux de Santé (PRS) et prennent en compte l’offre de soins ambulatoires .

Des soins de qualité accessibles à tous

Dans le souci de permettre toute personne d’accéder à des soins de qualité, des actions de restructuration et de promotion sont ciblées sur 12 domaines particuliers et notamment sur des alternatives à l’hospitalisation à temps complet telles que la chirurgie ambulatoire, lhospitalisation à domicile, ou la télémédecine. En outre, dans la mesure où une prise en charge de qualité doit être respectueuse de la personne humaine, le rapport retrace l’activité de la mission dédiée aux droits des usagers qui témoigne de l’importance que la DGOS attache au respect de ces derniers, de leurs droits et de leurs attentes, et par ailleurs de son souci de prévenir et de gérer les situations de violence.

Des ressources humaines adaptées aux besoins de santé

Dans ce domaine, le rapport aborde un certain nombre de problématiques nationales telles que la démographie des professionnels de santé, la reconnaissance des qualifications professionnelles en Europe et la coopération entre professionnels. En outre, il est souligné la dynamique de rééquilibrage démographique des professionnels de santé qui a été engagée et qui repose sur des leviers d’action spécifiques tels que les numérus clausus d’entrée dans les écoles.

L’amélioration de la prise en charge médicale et la performance des acteurs de l’offre de soins

Sur ces deux dernières thématiques, la DGOS a notamment pour objectif de développer l’innovation en s’appuyant sur des programmes de recherche clinique, de parfaire la sécurité en généralisant une gestion des risques associés aux soins reposant sur un programme d’actions assorti d’indicateurs de suivi tout en favorisant les coopérations entre structures de santé.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum