Les Hauts-de-France expérimentent la télémédecine pour lutter contre les déserts médicaux

Santé

La région Hauts-de-France et le groupe d’assurance Axa ont annoncé mercredi 3 octobre lancer un programme de téléconsultation médicale dans un territoire frappé par les déserts médicaux.

À Marconne, au sein de la communauté de communes des sept vallées dans le Pas-de-Calais, un espace de télémédecine permettra à un patient de bénéficier d’une téléconsultation. Il sera accueilli par un infirmier.

Puis « le médecin pratiquera la consultation avec l’aide des outils connectés à sa disposition (stéthoscope, otoscope, tensiomètre…) manipulés par l’infirmière. Et comme dans toute consultation classique, il dialoguera avec son patient pour établir son diagnostic », peut-on lire dans un communiqué publié par la région et Axa.

Le médecin, qui pourra être le médecin traitant du patient, pourra établir une ordonnance et éditer une feuille de soin. Le médecin téléconsultant pourra envoyer un compte-rendu au médecin traitant. Si aucun médecin des Hauts-de-France n’est libre, le patient pourra bénéficier d’une téléconsultation avec un médecin d’« Axa assistance ».

« L’enjeu pour notre territoire est d’apporter des solutions pragmatiques mais efficaces pour améliorer l’accès à la santé et à l’emploi des habitants (…) », a dit Xavier Bertrand (ex-LR) président des Hauts-de-France, cité dans le communiqué.

Le groupe Axa et la région ont également signé un partenariat pour les emplois numériques et la cybersécurité des entreprises ainsi qu’un parcours santé au sein d’une zone économique à Béthune.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2018

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum