Les hôpitaux publics ont besoin eux aussi d’un choc de simplification

Santé

La FHF propose d’appliquer sans attendre les principes annoncés par le Premier ministre en mettant en œuvre un moratoire sur les nouvelles normes qui vont alourdir la gestion des hôpitaux publics.

Selon la Fédération hospitalière de France, les hôpitaux publics sont soumis chaque jour à une inflation normative qui entrave leur gestion. Si la simplification des normes en matière d’offre de soins, de marchés public ou de gestion du personnel suppose une concertation préalable, il est possible de démontrer sans délai la cohérence entre les discours et les actes dans le domaine de la gestion financière. La FHF propose ainsi d’appliquer sans attendre le moratoire annoncé par le Premier ministre aux nouvelles normes qui vont obliger les hôpitaux à créer de nombreux postes administratifs sans aucun bénéfice pour les patients, d’une part la certification des comptes, qui s’ajoute au contrôle des comptables publics au lieu de s’y substituer, et d’autre part la facturation individuelle par le projet FIDES.

En cette période de rigueur extrême pour les finances publiques, la FHF demande la suspension de dispositions selon elle contre-productives et coûteuses qui ne peuvent que compliquer l’action des professionnels de terrain.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum