Marisol Touraine annonce des mesures pour les urgences avant la fin de l’année

Santé

HOSPIMEDIA – En visite au SAMU de Paris hier, Marisol Touraine, ministre de la Santé, qui s’est par ailleurs félicitée de la prise en charge par les professionnels de santé de l’épisode « canicule », a néanmoins déploré une organisation des urgences « qui n’est pas optimale ».

En présence, entre autres, de Claude Evin, directeur général de l’ARS Ile-de-France, de Pierre Carli, médecin chef du SAMU de Paris, du Dr Patrick Pelloux, médecin urgentiste et président du syndicat des urgentistes AMUF, de Jean-Yves Grall, directeur général de la santé (DGS), Marisol Touraine a regretté des urgences, pendant cet épisode, trop surchargées, « des brancards dans les couloirs », etc. Pour y remédier, elle a annoncé vouloir réunir un groupe de travail d’urgentistes dans les prochaines semaines, « pour une mise en place de mesures », d’ici la fin de l’année. Patrick Pelloux, président du syndicat AMUF, a annoncé à Hospimedia sa participation à ce groupe de travail. Aucune nouvelle mesure pour les urgences ne sera par ailleurs incluse dans le PLFSS 2013, a précisé Marisol Touraine à Hospimedia. « Il s’agit avant tout de mesures organisationnelles, et non de moyens », a-t-elle ajouté.

Marisol Touraine a par ailleurs tiré un bilan satisfaisant de la prise en charge canicule en France. En région francilienne, le niveau 2 n’a pas été déclenché, a précisé Claude Evin à Hospimedia. « Le nombre d’admissions, de l’ordre de 28 000 par jour en France, est resté stable durant l’alerte canicule ». Néanmoins, le SAMU de Paris a enregistré un pic d’appel durant cette période, soit une augmentation de 150% lundi dernier, constatable également sur le reste de la France, a confirmé les services du ministère. « Après le week-end, les gens étaient inquiets, il a surtout fallu les rassurer », a précisé Pierre Carli.

La ministre de la Santé a également constaté qu’il s’agissait de « l’épisode de chaleur le plus important depuis 2003. Tout s’est bien déroulé grâce au travail des professionnels de santé dans les urgences, les EHPAD… Mais, au-delà des personnes âgées, il faudra également penser aux travailleurs qui ont de lourdes charges de travail. La médecine du travail doit y être sensibilisée… »

Plus aucun département n’est classé actuellement en vigilance orange, a annoncé hier Météo France sur son site Internet. Au plus fort des chaleurs, ce week-end, 34 départements avaient déclenché le niveau MIGA (Mise en garde et actions) du plan national Canicule.

J.-B. G.

Tous droits réservés 2001/2012 – HOSPIMEDIA
Les informations publiées par HOSPIMEDIA sont réservées au seul usage de ses abonnés. Pour toute demande de droits de reproduction et de diffusion, contacter HOSPIMEDIA (copyright@hospimedia.fr). Plus d’information sur le copyright et le droit d’auteur appliqués aux contenus publiés par HOSPIMEDIA dans la rubrique conditions d’utilisation.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum