Médicaments sur internet : le ministère de la Santé rappelle les règles à respecter !

Santé

Le ministère de la Santé a rappelé mercredi soir les consignes de sécurité à respecter par les internautes concernant l’achat en ligne de médicaments, qui doit être effectué uniquement sur des sites autorisés.

En application d’une directive européenne de 2011, quelque 4 000 produits d’automédication peuvent être vendus via internet depuis le 12 juillet sur des sites d’e-pharmacie, chaque site devant être adossé à une seule pharmacie réelle. La liste des sites autorisés figure sur le site du ministère (www.sante.gouv.fr), de même que sur celui de l’Ordre des pharmaciens (www.ordre.pharmacien.fr/Le-patient/Vente-de-medicaments-sur-Internet-en-France), précise le ministère de la Santé dans un communiqué. Les internautes sont donc invités à vérifier que le site sur lequel ils naviguent est au nombre de ceux autorisés. Ils peuvent également s’assurer que figurent clairement sur le site les nom et prénom du pharmacien, les coordonnées de l’officine, son numéro de licence de même que le nom et l’adresse de l’agence régionale de santé (ARS) dont dépend la pharmacie.

Le ministère rappelle que « les achats de médicaments sur des sites non autorisés exposent les patients à des risques sanitaires ». Les médicaments contrefaits, qui sont principalement écoulés par internet, sont dangereux car ils peuvent contenir des principes actifs en surdosage, sous-dosage ou des substances toxiques, souligne le communiqué. À ce stade, 44 sites ont été autorisés par les ARS et de nombreuses demandes sont en cours d’étude. Le Conseil national de l’ordre des pharmaciens a récemment déposé plainte contre 11 sites soupçonnés de n’avoir aucune autorisation et de vendre des médicaments contrefaits.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum