Peu de dispositions nouvelles pour la mise en place du plan canicule 2011

Santé

La circulaire interministérielle ne modifie pas l’organisation adoptée en 2011. Elle rappelle cependant le rôle des différents partenaires et l’organisation de la permanence des soins propre à la période estivale.

La circulaire interministérielle n° DGS/DUS/DSC/DGT/DGCS/DGOS/2011/161 du 22 avril 2011 relative aux nouvelles dispositions contenues dans la version 2011 du plan national canicule et à l’organisation de la permanence des soins propre à la période estivale rappelle les trois niveaux d’alerte progressifs :

  • un niveau de veille saisonnière déclenché automatiquement du 1er juin au 31 août ;
  • un niveau de mise en garde (MIGA) déclenché par les préfets de département, sur la base de l’évaluation concertée des risques météorologiques réalisée par Météo France et des risques sanitaires réalisée par l’Institut de veille sanitaire (InVS) ;
  • un niveau de mobilisation maximale, déclenché au niveau national par le Premier ministre en cas de vague de chaleur intense et étendue.

Elle ne modifie pas l’organisation adoptée en 2010 qui avait intégré les évolutions organisationnelles induites par la mise en place des ARS et par la réforme de l’administration territoriale de l’État (RéATE). Cette circulaire précise à nouveau le rôle des différents partenaires, l’importance de leur mobilisation et rappelle l’indispensable organisation de la permanence des soins tant ambulatoire qu’hospitalière, propre à la période estivale.

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum