Promouvoir la télémédecine

Santé

Le ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes et le Collectif interassociatif sur la santé (CISS) veulent faire mieux connaître cette nouvelle modalité de prise en charge médicale.

Dans le but de réduire les fractures territoriales, de garantir aux Français la permanence et la continuité des soins, de développer les prises en charge pluridisciplinaires et d’améliorer la qualité des pratiques professionnelles, la stratégie nationale de santé lancée par la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes entend faciliter le recours aux nouvelles technologies, dont la télémédecine.

Ce recours a d’ailleurs été confirmé dans le cadre de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2014, via le lancement d’expérimentation dans 9 régions de nouveaux actes de télémédecine pour lutter contre les déserts médicaux, dans les secteurs ambulatoire et médico-social.

Pour lever les éventuelles craintes des Français face à cette nouvelle modalité de prise en charge médicale, le ministère et le Collectif interassociatif sur la santé (CISS) lancent une action de promotion de la télémédecine.

Support phare de cette action : une vidéo « démontrant la valeur ajoutée du recours à la télémédecine ». Vis-à-vis, d’une part, du cœur de cible que constitue le grand public – usagers et patients -, pour valoriser une pratique médicale à part entière, sécurisée et « humanisée », et, d’autre part, des professionnels de santé – médicaux et non médicaux – pour aider à la connaissance d’initiatives et susciter la création de projets.

La vidéo illustre trois modalités concrètes de prise en charge, « via le prisme de projets particulièrement exemplaires ». Au programme : « Télé AVC Artois-Hainaut », du Centre hospitalier de Lens ; « Le suivi clinique à domicile (SCAD) de patients insuffisants cardiaques » par le Centre hospitalier universitaire de Caen ; « La prise en charge de patients détenus au sein d’une Unité Sanitaire », par l’hôpital de Lannemezan. « Par le biais de ces trois situations, les bénéfices de la télémédecine sont immédiatement compréhensibles », assurent le ministère et le CISS.

Avec cette action commune de promotion, ils souhaitent « faire acte de pédagogie » auprès du grand public, pour mieux faire connaître cette nouvelle modalité de prise en charge médicale, mais aussi auprès des professionnels de santé, pour soutenir la dynamique croissante constatée sur le terrain et inciter localement à la création de nouveaux projets, sous l’égide des ARS.

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum