Les salariés aidants se consacrent en priorité au grand âge

Aide à domicile

Responsage dresse l’état des lieux de son accompagnement social et du soutien aux salariés aidants.

Depuis 2013, Responsage propose aux salariés un accompagnement social en entreprise, financé par l’employeur. D’abord axé sur les aidants de personnes âgées, Responsage a diversifié ses services et peut désormais réaliser un accompagnement social global. La société vient de publier son baromètre 2021, élaboré à partir des données collectées dans le cadre de son accompagnement social et du soutien apporté aux salariés aidants de grandes entreprises françaises publiques et privées. Ainsi, cette étude analyse près de 3 000 réponses de salariés accompagnés par Responsage en 2020. « Le baromètre propose une lecture des datas anonymisées et collectées lors du traitement des demandes reçues par nos assistants sociaux durant l’année 2020 », expliquent ses responsables.

Des salariés affectés par les confinements

En 2020, en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, les salariés des clients de Responsage ont été fortement impactés dans leur vie professionnelle et leur vie personnelle. Résultat : l’activité de la société a augmenté de 79 % par rapport à 2019. « Contrairement à ce que nous attendions, nous n’avons pas observé de hausse d’appels significative durant les périodes de confinement. La recrudescence a eu lieu plus tard, en sortie de confinement », précisent ses dirigeants. De fait, les périodes de confinement ont accentué les situations de fragilités. Et, sortis du confinement, les salariés se sont déclarés stressés, inquiets et beaucoup ont fait état de difficultés financières renforcées ou d’urgence pour mieux se loger.

Des salariés plus jeunes confrontés à des situations plus complexes

Responsage a étendu son accompagnement à l’ensemble des fragilités des salariés : budget, logement, famille… L’an dernier, sur l’ensemble des demandes reçues :

  • 68 % des appelants étaient des femmes ;
  • 55 % avaient entre 40 et 60 ans, 12 % entre 20 et 30 ans ;
  • 42 % vivaient en région parisienne.

Les trois principaux thèmes abordés en 2020 par les salariés accompagnés sont, dans l’ordre : le budget, le logement et le grand âge. À l’inverse, les trois problématiques les moins évoquées sont : la maladie, le handicap et la retraite. Les assistants sociaux de Responsage rapportent des situations de plus en plus complexes : « Les salariés, fragilisés par la crise et l’environnement psychologique oppressant, cumulent les fragilités et donc les situations complexes à traiter. » Ainsi, l’an dernier :

  • 32 % des demandes concernaient des salariés faisant face à des difficultés financières : déséquilibre budgétaire ou surendettement ;
  • 22 % des demandes concernaient une problématique liée au logement : expulsion, logement insalubre, logement inadapté, séparation… ;
  • 11 % des situations concernaient les aidants.

Un mot clé revient fréquemment chez les salariés accompagnés : celui de « baisse de revenus ». Cela peut paraître surprenant au regard du profil des entreprises clientes de Responsage, majoritairement des sociétés du SBF, 120 et donc de leurs salariés Mais ces fragilités concernent majoritairement trois profils de salariés :

  • Les salariés dont le conjoint a subi une baisse de revenus ;
  • Les salariés en arrêt maladie longue durée, dont le versement des indemnités a été perturbé par les confinements ;
  • Le cas le plus fréquent : les femmes séparées ou en cours de séparation avec 1 à 2 enfants à charge en moyenne.

Si les fragilités financières sont présentes sur tout le territoire, la région Île-de-France concentre la majorité des demandes, observe le baromètre. Les conditions de logement, notamment dans les grandes villes, spécialement à Paris, ont été au centre des préoccupations des salariés ayant contacté Responsage. Si certaines situations relèvent de l’urgence absolue (violences conjugales, salariés sans domicile fixe), beaucoup sont liées, comme pour les questions financières, à des séparations. Responsage dessine donc le portrait d’une catégorie particulière de salariés concentrant plusieurs fragilités : celle des femmes seules avec enfants, notamment lors des périodes de séparation.

Le grand âge : principale préoccupation des salariés aidants

Le profil du salarié aidant en 2020 est conforme au profil historique des aidants chez Responsage. À savoir : majoritairement une femme (71 %), en âge de s’occuper également de ses enfants (63 % ont entre 40 et 60 ans), vivant en région parisienne (61 %). Les personnes aidées restent le plus souvent des personnes âgées Les trois quarts d’entre elles vivent en province et sont donc fréquemment éloignées géographiquement de leurs aidants familiaux. Il reste un effort de communication à accomplir pour informer les salariés aidants de personne en situation de handicap ou de maladie chronique de l’existence et de l’utilité pour eux du service Responsage, pointent ses dirigeants.

Voici le profil des personnes aidées en 2020 :

  • 66 % ont plus de 70 ans ;
  • 52 % sont les parents (34 % mère et 18 % père) ;
  • 10 % sont les enfants des aidants.

Comme en 2019, la majorité des demandes intéresse la mise en place ou l’augmentation des aides à domicile, que la personne aidée soit une personne âgée ou une personne en situation de handicap. Les demandes relatives à l’entrée en Ehpad concernent 12 % du volume total. Enfin, 14 % des salariés aidants expriment un sentiment d’épuisement, un chiffre en hausse de 10 % par rapport à l’année précédente !

Source : Baromètre 20201 État des lieux de l’accompagnement social et du soutien aux salariés aidants, Responsage, 2021

Posté le par

Recommander cet article