Un nouveau fonds de restructuration pour l’aide à domicile

Aide à domicile

Le gouvernement débloque une enveloppe de 25 millions d’euros pour venir en aide aux services d’aide à domicile en difficulté économique.

La ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes et la secrétaire d’État chargée de la Famille, de l’Enfance, des Personnes âgées et de l’Autonomie ont annoncé, mi-novembre, la mobilisation de 25 millions d’euros supplémentaires pour créer un nouveau fonds de restructuration des services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD). « Cette décision s’inscrit en cohérence avec le projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement et les débats du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour l’année 2016 », ont précisé Marisol Touraine et Laurence Rossignol.

Ce fonds de restructuration de l’aide à domicile a pour objectif de « soutenir financièrement les SAAD en difficulté économique et engagés dans des plans de restructuration ». Depuis 2012, ce sont 130 millions qui ont ainsi été mobilisés, permettant de soutenir près de 1 600 services, dont 460 employant 53 000 salariés en 2014, ont ajouté les deux ministres.

Les quatre fédérations de la branche de l’aide, de l’accompagnement, des soins et des services à domicile à but non lucratif – ADMR, Adessadomicile, FNAAFP/CSF, UNA – se félicitent de la décision du gouvernement de mettre en place un nouveau fonds d’aide pour l’année 2016. Elles regrettent, néanmoins, « d’avoir obtenu uniquement la moitié des montants demandés pour parer à l’urgence de nombreuses associations ». « Même si cette mesure ne résoudra pas toutes les difficultés du secteur, elle permettra cependant d’aborder plus sereinement l’année 2016 », concèdent les quatre fédérations.

Marisol Touraine et Laurence Rossignol ont indiqué que cette enveloppe venait compléter :

  • L’enveloppe équivalente de 25 millions d’euros, débloquée il y a un an, afin de compenser, dès 2015, l’accord salarial de la branche de l’aide, de l’accompagnement, des soins et des services à domicile au profit de 230 000 professionnels.
  • La mobilisation de 8,5 millions d’euros, annoncée le 6 octobre 2015, pour favoriser les rapprochements entre les structures d’aide et les structures de soins, à travers les services polyvalents d’aide et de soins à domicile (SPASAD).

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum