Groupement de commande : qui attribue un marché de maîtrise d’œuvre ?

Commande publique

Selon le juge administratif d’appel de Bordeaux, l’attribution du marché relève de la compétence de l’assemblée délibérante du coordonnateur.

Cet article fait partie du dossier :

Marchés Publics Marchés Publics : Les bonnes pratiques pour l'analyse et l'évaluation des offres Voir le dossier

L’assemblée délibérante qui attribue le marché de maîtrise d’œuvre est celle du coordonnateur

Le dispositif particulier du groupement de commande permet aux acheteurs publics de coordonner et de regrouper leurs achats dans le cadre des dispositions particulières prévues à l’article 8 du code des marchés publics. La convention constitutive du groupement définit les caractéristiques des prestations à acquérir et désigne un coordonnateur en charge de procéder à l’organisation des opérations de sélection. Dans le cadre de la procédure du concours de maîtrise d’œuvre, la décision d’attribution du lauréat relève de la compétence de l’assemblée délibérante (art. 74 du code).

Selon le juge administratif, le régime spécifique du groupement de commande n’est pas incompatible avec les règles d’attribution des marchés de maîtrise d’œuvre : « qu’il résulte ainsi de la combinaison des dispositions des articles 8, 70 et 74 précités du code des marchés publics que dès lors que la procédure du concours est mise en œuvre par le coordonnateur d’un groupement de commande et que, comme en l’espèce, ce coordonnateur est un collectivité territoriale, l’assemblée délibérante qui attribue le marché est celle du coordonnateur ».

Les critères de choix n’ont pas à être pondérés

Pour les procédures formalisées, les critères de choix doivent être annoncés et pondérés. Cependant, cette obligation ne s’applique pas à la procédure particulière du concours. Selon la Cour d’appel, les critères de sélection des candidatures et des offres retenus par le pouvoir adjudicateur dans le cadre d’une procédure de concours restreint n’ont pas obligatoirement à être pondérés.

Enfin, notons que le pouvoir adjudicateur n’a pas, suite à la diffusion des résultats du concours, à prendre en considération une nouvelle proposition d’un maître d’œuvre non retenu.

Référence :

Dominique Niay

 

En téléchargement gratuit pour approfondir ce sujet, Weka vous propose :

Livre blanc

Profession : acheteur public

Téléchargez

L’acheteur public se fixe pour objectif la performance de l’achat, les économies, tout en répondant aux besoins du client interne. Pour ce faire, la professionnalisation des acteurs du processus d’achat est devenue une priorité pour l’optimisation des achats d’un grand nombre de collectivités publiques.

Ce dossier de la collection « Les Focus Weka » vous aidera à maîtriser un certain nombre de bonnes pratiques applicables à vos marchés publics.

Au sommaire de ce numéro :

  • Comment développer la professionnalisation des acheteurs ?
  • La formation au service de la professionnalisation des acheteurs
  • Appliquer les bonnes pratiques à vos marchés publics spéciaux
  • Quelles compétences accorder à une direction des achats ?
  • Gérer sa relation fournisseurs d’achats spéciaux
  • Pour en savoir plus

Bonne lecture,

Soraya Manar (smanar@weka.fr)

 

Weka formation vous propose une formation adaptée à vos besoins :

Weka formation

Les groupements de commandes


Objectifs :

Découvrez les avantages et les inconvénients de la mutualisation des achats

  • Maîtriser le mécanisme du groupement de commandes
  • Savoir constituer un groupement de commandes
  • Appréhender la rédaction du DCE d’un groupement de commandes
  • Évaluer ses marchés en groupement de commandes

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum