Le département du Doubs a récolté 2 millions d’euros pour acheter un Courbet

Communication

L’appel aux dons lancé par le conseil général du Doubs pour racheter à un collectionneur japonais « Le Chêne de Flagey » de Gustave Courbet, a déjà permis de récolter environ la moitié des quatre millions d’euros nécessaires, a-t-on appris auprès de la collectivité.

Une vingtaine d’entreprises et de collectivités ont répondu à la souscription publique lancée par le président (PS) du conseil général du Doubs, Claude Jeannerot, en mars dernier. Quelque 350 particuliers ont également participé – les dons s’étalent de 5 à 6 000 euros – et certains contacts avec des mécènes sont « bien avancés », a indiqué à l’AFP le conseil général qui a lui-même donné 500 000 euros.

Les dons des particuliers sont déductibles des impôts à 66 %, ceux des entreprises pourraient l’être à 90 % grâce au prochain classement du tableau comme « œuvre d’intérêt patrimonial majeur » annoncé par le ministère de la Culture, précise la collectivité. Le conseil général souhaite faire du « Chêne de Flagey », mis en vente par le riche industriel japonais Michimasa Murauchi, la pièce maîtresse de la collection permanente du musée Courbet à Ornans, terre natale et source d’inspiration de Gustave Courbet (1819-1877).

Environ 90 000 personnes ont visité ce musée depuis sa réouverture en juillet 2011, après trois ans de travaux. « Le Chêne de Flagey » ou « Chêne de Vercingétorix », peint en 1864, est un autoportrait du peintre. L’arbre se trouvait à Flagey, près d’Ornans, où le père de l’artiste possédait des terres. Juliette Courbet, la sœur de Gustave, destinait ce tableau au musée qu’elle voulait créer à Ornans, mais il est parti dès 1898 chez un collectionneur de Philadelphie (États-Unis), avant d’être racheté 450 000 euros par Michimasa Murauchi en 1987.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum