Développement durable et innovation architecturale: les HLM montrent leur savoir-faire

Développement durable

Les organismes HLM se veulent pionniers en matière de développement durable, d’innovations architecturales et de participation citoyenne, et entendent le mettre en avant lors de la 2e Semaine nationale des HLM, du 14 au 22 juin.

Rencontres, animations et débats sur le thème de « l’avenir du logement social », sont au programme de la manifestation, qui se veut une vitrine pour l’Union sociale pour l’habitat (USH), qui l’organise. Le programme est disponible sur le site www.semainehlm.fr.

L’objectif est d’« informer les citoyens soucieux de la cohésion de notre société, les foyers préoccupés de se loger à un prix raisonnable, les résidents HLM », ainsi que de « mobiliser les décideurs », a précisé l’organisateur mercredi 11 juin.

Les organismes HLM, qui se sont engagés à concevoir des logements moins énergivores, mettront notamment en avant des programmes de construction labellisés BBC (bâtiment basse consommation énergétique) tels que l’écoquartier de Monconseil à Tours.

L’USH affirme que le parc du logement social ne contribue que pour 11 % aux émissions de CO2 produites par le secteur résidentiel alors qu’il loge 16 % de la population.

Les organismes HLM réhabilitent 120 000 logements chaque année et fournissent quelque 16 milliards d’euros de commandes au secteur du bâtiment, ce qui représente 140 000 emplois directs. Ils se sont fixé l’objectif de procéder à la rénovation énergétique des 800 000 logements les plus consommateurs de leur parc d’ici à 2020.

En France, quelque 10 millions de personnes sont logées par les organismes HLM, lesquels emploient 80 000 salariés et gèrent un parc de 4,5 millions de logements locatifs et en foyers.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

Livre blanc

Concevoir un écoquartier

Téléchargez

Apparu il y a une dizaine d’années, le concept d’écoquartier recouvre une approche durable et intégrée d’un projet d’aménagement, qui se définit selon le ministère du Développement durable comme « une opération d’aménagement durable exemplaire, (…) qui contribue à améliorer notre qualité de vie, tout en l’adaptant aux enjeux de demain : préserver nos ressources et nos paysages, tout en préparant les conditions de la création d’une offre de logements adaptée aux besoins ».

En dehors de toute définition opérationnelle, la conception d’un écoquartier relève avant tout d’une logique transversale et durable. Qu’en est-il ?

Découvrez la réponse à cette question, en téléchargeant gratuitement la fiche « Concevoir un écoquartier ».

Cet extrait du service documentaire Pratique du développement durable des territoires vous est offert par les Éditions Weka.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum