Nice : des alertes aux risques majeurs sur smartphone

Développement durable

Les Niçois peuvent recevoir des informations et des alertes sur les risques sur leur téléphone portable. Pour rentabiliser le coût du service, la commune sera rémunérée pour la vente de l’application.

Dans quelques jours, l’application mobile de gestion des risques et désordres de la ville de Nice fêtera son premier anniversaire. Téléchargeable gratuitement, elle permet à tout citoyen (résident ou touriste) d’accéder à divers services sur son téléphone mobile : téléalerte, documents d’information sur les risques régulièrement mis à jour…

Ainsi, lorsque survient un événement dangereux (feu de forêt, inondation, accident de transport de matières dangereuses…), il est immédiatement prévenu, ce qui facilite les opérations de sécurité et de secours, comme la mise à l’abri et l’évacuation.

Par ce service mobile, la commune signale également les actions qu’elle met en œuvre pour lutter contre les risques. Le maire de Nice remplit ainsi ses obligations d’informer et d’alerter la population, comme dans toute commune soumise à des risques majeurs, qui doit notamment adopter un plan particulier de risque naturel ou technologique et un plan communal de sauvegarde.

Signaler un désordre sur la voie publique

L’application « Risques Nice » permet aussi de signaler à la mairie un désordre constaté sur la voie publique : feu tricolore en panne, trou dans la chaussée, tags… Une photo géolocalisée montre la nature et l’étendue du problème, et précise son adresse exacte.

Les services techniques sont ainsi en mesure d’intervenir plus rapidement : un poste de commandement reçoit les signalements 24 heures sur 24. Un ou deux désordres remontent ainsi chaque jour.

Le détenteur du smartphone peut également accéder directement à la vigilance météo départementale et au bulletin météorologique, grâce à une convention de partenariat passée par la commune avec Météo France. Nice peut aussi signaler toute information sensible grâce à un bandeau défilant d’information. En outre, le citoyen peut sélectionner les documents qu’il souhaite recevoir par mail sur une base de données des documents préventifs d’information : réglementation, cartographie des risques, document d’information communal sur les risques majeurs (Dicrim)

Royalties

L’application mobile complète un arsenal municipal d’information sur les risques : messages vocaux, réseaux sociaux, alertes mail… L’ensemble des services est aussi accessible à partir du site internet de la ville (www.nice.fr, rubrique espace citoyen). L’application a été téléchargée près de 5 000 fois ; plus de 900 usagers se sont inscrits à la télé-alerte.

Le budget de cette application, qui en est à sa troisième version, est un peu supérieur à 20 000 euros. Le service sera progressivement enrichi. Depuis début 2013, Nice a conclu un partenariat avec la société Édicia, afin de développer de nouvelles fonctionnalités : capteurs météo, mesure de la qualité de l’air, information sur les séismes, parcours pédestre pour découvrir un risque identifie grâce à des « QR codes… En outre, la société se charge de promouvoir l’application auprès d’autres collectivités ; Nice améliorera son retour sur investissement, grâce à la vente des droits et à la perception de royalties.

Le projet de Nice a été retenu pour les sélections régionales du label « territoire innovant » 2013 des Interconnectés.

Martine Courgnaud-Del Ry

Photo : Copyright © ville de Nice

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum