77 500 étudiants boursiers supplémentaires à la rentrée 2014

Éducation

Le gouvernement a annoncé, fin juin, deux nouvelles mesures en faveur des étudiants boursiers, applicables dès la rentrée 2014.

Benoît Hamon et Geneviève Fioraso ont confirmé, le 30 juin, la poursuite, à la rentrée 2014, de la réforme des bourses étudiantes engagée en 2013. La deuxième étape de la réforme vise, à la fois, à « aider davantage d’étudiants issus des familles de classes moyennes aux revenus modestes » et à « mieux prendre en compte la situation personnelle des étudiants autonomes de leurs parents ». Le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et sa  secrétaire d’État en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ont ainsi annoncé deux mesures nouvelles pour la rentrée 2014.
 

La création de 77 500 nouvelles bourses annuelles de 1 000 euros pour les étudiants des classes moyennes aux revenus modestes

Le bénéfice du nouvel échelon de bourse (« 0 bis »), mis en place à la rentrée 2013 pour 55 000 étudiants, sera étendu, à la rentrée 2014, à 77 500 nouveaux étudiants des classes moyennes, dont les revenus des parents sont inférieurs à 31 000 euros par an.

Ces 77 500 étudiants, aujourd’hui boursiers « échelon 0 » (qui bénéficient simplement de l’exonération de droits de scolarité et de cotisation de Sécurité sociale, mais ne perçoivent pas de bourse) bénéficieront d’une aide annuelle de 1 000 euros, dès septembre 2014. Au total, cette réforme en deux phases porte à 132 500 le nombre de boursiers bénéficiant, pour la première fois, d’une bourse annuelle de 1 000 euros, se félicitent les deux ministres.
 

La création de 1 000 allocations annuelles nouvelles pour des jeunes en situation d’autonomie avérée

Benoît Hamon et Geneviève Fioraso ont, par ailleurs, annoncé la création de 1 000 allocations annuelles nouvelles (qui viennent s’ajouter au 1 000 créées en 2013) comprises entre 4 000 et 5 500 euros pour des jeunes en situation d’autonomie avérée. Cela représente 8 000 aides versées indépendamment des revenus des parents à la rentrée 2014.

Cette augmentation du contingent d’aides annuelles du Fonds national d’aides d’urgences s’accompagnera d’une révision des critères d’attribution, de manière à en faciliter le recours par les étudiants.

 

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum