A&I-Unsa dénonce le malaise des personnels administratifs

Éducation

Le rapport de l’Inspection générale de l’Administration, de l’Éducation et de la Recherche (IGAEN), qui devait rester confidentiel, fait décidément couler beaucoup d’encre. Après les syndicats enseignants, de personnels de direction, d’inspecteurs, c’est au tour du syndicat majoritaire chez les personnels administratifs de s’appuyer sur ses conclusions pour dénoncer la situation concernant ses agents, dans un communiqué de presse du 16 septembre 2010.

Selon A&I-Unsa, le rapport de l’IGAEN tire la « sonnette d’alarme » pour dénoncer une situation plus que préoccupante concernant les services administratifs. Il pointe ainsi la fragilisation de ces derniers à cause des suppressions d’emplois accumulées au fil des années.

En ligne de mire, plusieurs problèmes sont épinglés :

  • le dysfonctionnement de Chorus, dénoncé à plusieurs reprises par les différents utilisateurs ; l’IGAEN le qualifie, d’ailleurs, d’outil « complexe et peu adapté » ;
  • le « manque de crédits de fonctionnement » ;
  • la démotivation des personnels « et des risques qu’elle porte en elle » selon A&I.

A&I ne peut cacher, à cette occasion, son inquiétude sur l’avenir des structures administratives et la réorganisation pressentie des inspections académiques.

En conclusion, si le syndicat partage très largement l’analyse de l’IGAEN, il n’en demeure pas moins étonné par la réponse du ministre de l’Éducation nationale qui semble particulièrement détaché et peu concerné par les conclusions du rapport. A&I rappelle ainsi son exigence de l’abandon de la politique de révision générale des politiques publiques (RGPP).

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum