Collège et primaire : performances stables en sciences

Éducation

Le niveau en sciences des élèves de CM2 et de troisième reste stable, selon le baromètre CEDRE du ministère de l’Éducation nationale.

En fin d’école primaire, le niveau moyen des élèves est resté stable entre 2007, année de la précédente enquête, et 2013, avec un taux de réussite aux épreuves de 65 %. Au collège, le taux moyen de réussite à l’évaluation est resté stable depuis 2007, autour de 68 %. La performance des filles est restée inférieure à celle des garçons, mais l’écart de scores se resserre. Les futurs titulaires du brevet des collèges se disent motivés par l’apprentissage des sciences. Quelque 88 % des élèves approuvent l’idée que « l’enseignement des sciences est important pour comprendre le monde qui nous entoure » et trois sur quatre disent être intéressés par ce qu’ils font en sciences.

Les enseignants se disent plutôt préparés à enseigner ces matières, même si les objets techniques, l’énergie, le ciel et la Terre sont perçus comme plus difficiles à aborder que le corps humain et le vivant. Le temps consacré aux devoirs dans ces matières est cependant en baisse : 28 % des collégiens travaillent moins de 15 minutes par semaine en SVT (sciences de la vie et de la Terre) comme en physique-chimie.

Les réponses de 5 965 élèves de CM2 dans 224 écoles primaires et de 8 654 élèves de 377 classes de troisième ont été analysées, dans les secteurs public et privé. Les élèves ont répondu à des QCM et certains d’entre eux ont passé des épreuves pratiques. Une échelle décrit ensuite six niveaux de performances, comparés entre les années. Le Cycle des évaluations disciplinaires réalisées sur échantillon (CEDRE) établit des bilans nationaux des acquis des élèves, s’intéressant à une discipline différente chaque année.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum