Du rififi sur le recrutement des conseillers d’orientation

Éducation

Une intersyndicale (Snes-FSU, CGT Éduc’action et SUD Éducation) demande l’abrogation de l’arrêté du 12 mars 2012 qui ouvre la possibilité de recruter des conseillers d’orientation-psychologues (COP) non titulaires d’une licence en psychologie.

Pour l’intersyndicale, le nouveau texte de l’Éducation nationale constitue un vrai recul. En effet, en mettant en place « une commission interne [apte] à délivrer une équivalence à la licence de psychologie pour se présenter au concours », on ouvre davantage de possibilités de recruter des conseillers d’orientation-psychologues en dehors du cursus requis, à savoir au-delà des candidats habituels justifiant d’une licence en psychologie. Le risque encouru est de « permettre à des personnes sans aucune formation antérieure en psychologie, d’entrer dans un cursus construit pour des étudiants possédant une licence en psychologie ». Ainsi, la dimension psychologique semble s’effacer au profit d’un nouveau métier du type conseiller en insertion…

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum