Favoriser l’accès des collégiens et lycéens aux stages dans la fonction publique d’État

Éducation

Une circulaire du 2 novembre 2010 du ministère du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique précise les modalités d’accueil en stage ou lors des périodes de formation en milieu professionnel des élèves de l’enseignement secondaire (collégiens et lycéens de l’enseignement général et technologique ou professionnel) dans la fonction publique de l’État et ses établissements publics.

Dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre des orientations données par le président de la République pour promouvoir l’égalité des chances et l’emploi des jeunes et de l’objectif de clarification des dispositifs de stage à tous les degrés d’enseignement, la circulaire du 2 novembre a pour objectif d’harmoniser les conditions d’accueil des élèves lors de leurs stages au sein de la fonction publique de l’État.

« Une attention particulière devra être portée aux candidatures des élèves scolarisés dans des établissements relevant des quartiers prioritaires de la politique de la ville », souligne notamment la circulaire tout en précisant que « l’égal accès aux différentes formes de stages doit être favorisé. En outre, toute discrimination, directe ou indirecte, dans l’accès aux stages est interdite. »

Le texte instaure une obligation de conventionnement entre l’établissement scolaire, l’élève stagiaire et l’administration d’accueil, la désignation d’un responsable de stage, et une attestation de stage pour les lycéens. La circulaire insiste sur la fixation d’une durée de stage et sur la qualité des conditions d’accueil : « l’administration veillera à offrir au stagiaire les moyens matériels nécessaires à l’accomplissement de ses activités et à lui garantir l’accès aux informations essentielles ainsi qu’à tous les locaux indispensables au bon déroulement de son stage, dans le respect des restrictions particulières découlant de l’application des règles de confidentialité et de discrétion professionnelle. (…) Elle prendra en charge toute dépense occasionnée pour la réalisation, par le stagiaire, d’une activité qui lui est confiée. Elle veillera, le cas échéant, à ce que les stagiaires puissent bénéficier de l’accès aux restaurants administratifs à un tarif privilégié ».

Le ministre du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique demande également aux services des ressources humaines de se rapprocher de l’académie dans le ressort de laquelle ils se situent afin d’alimenter la banque de stages correspondante «  ce qui simplifiera efficacement la recherche de stages pour les élèves ». De même, il leur est demander d’apporter une attention toute particulière à la constitution de banques de stages pour les établissements situés dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Texte de référence :

Circulaire du 2 novembre 2010 relative aux modalités d’accueil des élèves de l’enseignement secondaire effectuant un stage ou une période de formation en milieu professionnel dans la fonction publique de l’État et ses établissements publics ne présentant pas un caractère industriel et commercial

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum