La MGEN demande la création d’un observatoire de la condition physique des élèves

Éducation

Lors de la première conférence publique de l’IMAPS*, organisée le 8 mars à Paris, son président, Jean-Pierre Davant, a lancé « quatre propositions pour une alternative au tout médicament ». Parmi elles, la création d’un observatoire de la condition physique des élèves du collège au lycée.

Présentée par Thierry Beaudet, président de la Mutuelle générale de l’Education nationale (MGEN), cette proposition s’inscrit dans une volonté de promouvoir le sport à l’école. L’objectif est d’interpeller les candidats à l’élection présidentielle.

La MGEN soutient déjà les « professionnels de l’éducation sous de multiples aspects, et en particulier celui de l’éducation à la santé ». Par ailleurs, elle participe au programme « Bouge, une priorité pour ta santé », qui permet de mener des actions contre l’obésité et la sédentarité des élèves des collèges auprès de 12.000 enfants.

*L’IMAPS est une société anonyme créée en octobre 2010 par le mouvement mutualiste à l’issue du congrès 2009 de la Fédération nationale de la mutualité française. Ce congrès avait permis de faire valoir l’apport essentiel d’une pratique régulière d’activité physique ou sportive (APS) pour la santé dans le cadre notamment des maladies chroniques. L’IMAPS est ainsi née de la volonté de s’engager dans la promotion du sport santé des grands acteurs de la Mutualité française. Sa vocation est de créer des outils de prévention santé par l’activité physique ou sportive auprès des entreprises, de mutuelles, des assurances, des fédérations sportives et des collectivités territoriales.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum