Le ministre de l’Éducation nationale ambitionne de revaloriser le lycée professionnel

Éducation

Le lycée professionnel va se transformer pour permettre une meilleure insertion des jeunes sur le marché du travail.

Après l’école primaire, Jean-Michel Blanquer s’attaque au lycée professionnel. La transformation de la voie professionnelle, afin de « mieux faire connaître cette voie de l’excellence », est la seconde priorité du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. Le lycée professionnel se transforme donc pour « former les talents aux métiers de demain et offrir aux élèves un tremplin vers une insertion dans la vie active ou vers des poursuites d’études réussies ».

Et le ministre veut le faire savoir

Le 25 janvier 2019, le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse a ainsi lancé une campagne média pour valoriser la transformation du lycée professionnel auprès des collégiens et lycéens, de leurs familles et de la communauté éducative. « Pour lutter contre les idées reçues », le clip insiste sur les formations aux métiers d’avenir et sur la transformation des enseignements : liberté de choisir progressivement son métier, accompagnement plus personnalisé et méthodes pédagogiques innovantes. Il est diffusé jusqu’au 11 février 2019 sur les chaînes historiques et numériques. La campagne se poursuivra également sur les réseaux sociaux, avec des contenus pédagogiques : une vidéographie, des vidéos de témoignages d’élèves et de parents, des stories pour les jeunes… Des contenus régulièrement actualisés sur la transformation de la voie professionnelle sont aussi disponibles sur le site : quandjepasselebac.education.fr.

Parallèlement, le Conseil supérieur des programmes (CSP) a été saisi, en septembre 2018, par le ministre pour élaborer de nouveaux programmes pour les enseignements généraux de la future voie professionnelle, ainsi que de nouvelles modalités d’évaluation des élèves. La consultation sur les nouveaux programmes de la voie professionnelle se déroulera du 14 au 28 février, pour une publication début avril. Enfin, l’attractivité de la voie professionnelle et la réussite des lycéens dépendent, en grande partie, des lieux de formation attrayants, est convaincu Jean-Michel Blanquer. Les 95 Campus des métiers et des qualifications déjà présents dans 12 filières porteuses d’avenir ont à leur actif de nombreuses actions de formation et de développement, insiste le ministre. « L’enjeu est de faire émerger une nouvelle génération de Campus « Excellence », qui participe au développement national et territorial des métiers d’avenir et des filières d’excellence françaises ».

Les ministères de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et de l’Enseignement supérieur ont publié un nouveau cahier des charges pour les Campus des métiers et des qualifications, avec notamment la création d’une catégorie « Excellence ». « Fédérateur et de renommée internationale, ces nouveaux campus attireront les talents européens et offriront des conditions de formation exemplaires, grâce aux partenariats avec les régions et les acteurs économiques », expliquent les deux ministères. En lien étroit avec les régions, l’objectif est de faire émerger au moins trois Campus d’excellence par région à l’horizon 2022.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum