Le ras-le-bol des médecins scolaires

Éducation

Sur la base des résultats d’une enquête sur les missions des médecins scolaires, le SNMSU-Unsa et le Snamspen-UCMSF, initiateurs de cette action, dénoncent le manque de moyens pour fonctionner correctement.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : un médecin scolaire doit s’occuper, en moyenne, de 7.900 élèves, soit une augmentation de 68% par rapport à 2004. Et ce n’est qu’une moyenne : dans 6% des cas, selon cette enquête, il faut compter un médecin scolaire pour plus de 10.000 élèves. Une journée d’action est prévue le 7 février pour dénoncer cette situation qui s’aggrave et réclamer « une vraie politique de santé à l’école », sans oublier les revendications concernant la revalorisation des carrières des médecins scolaires.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum