Le logiciel Chorus « destructeur » de postes administratifs ?

Éducation

C’est ce qu’affirme le syndicat A

« Présenté comme source d’économie et comme outil de mutualisation » , Chorus génère, selon le syndicat, davantage de travail alors que les personnels sont de moins en moins nombreux.

Le principal reproche fait à Chorus réside dans l’impossibilité technique de « basculement automatisé des bases de données », ce qui oblige les personnels à procéder à une saisie manuelle « fastidieuse ». Ce bug provoque des retards dans les remboursements de frais pour les déplacements, pour les « affaires médicales », l’action sociale mais aussi dans le paiement des bourses. De fait, une pression importante pèse sur les personnels administratifs. Les usagers, comme les créanciers, excédés par ces retards, manifestent leur mécontentement.

Le syndicat A&I-Unsa considère que les  « bricolages » du ministère de l’Éducation nationale pour tenter de pallier ces dysfonctionnements ne sont pas suffisants. Il demande que soient mis en œuvre « tous les moyens financiers, techniques et humains » pour les résoudre.

Pour en savoir plus :

La motion d’A&I-Unsa en intégralité

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum