Le ministère de l’Éducation nationale précise les mesures annoncées suite aux états généraux de la sécurité à l’école

Éducation

L’entourage du ministre de l’Éducation nationale a donné à la presse, le 9 avril 2010, des éléments complémentaires d’information suite aux mesures annoncées par Luc Chatel lors de la clôture des états généraux de la sécurité à l’école.

Les précisions apportées concernent :

  • le soutien auprès des enseignants victimes de violences : le ministère promet ainsi un « accompagnement systématique » qui sera assuré au sein de l’établissement. L’idée est de mettre à disposition des enseignants un interlocuteur référent, à même de les accompagner dans leurs démarches (porter plainte, se mettre en relation avec l’Autonome de solidarité…). Ainsi le terme d’ « encadrant » est évoqué, à savoir le chef d’établissement ou ses adjoints ;
  • le partenariat Éducation nationale/Justice : le ministère souhaite « personnaliser la relation entre le chef d’établissement et un magistrat référent » ;
  • la prise en charge des élèves perturbateurs : les fameuses structures adaptées qui seraient offertes à ces élèves ne s’apparentent pas aux dispositifs-relais actuels.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum