Nouvelle circulaire de missions pour les personnels de laboratoire

Éducation

La circulaire publiée au BO du 9 mai 2013 détaille les missions et les obligations de service des personnels de recherche et de formation exerçant dans les laboratoires des EPLE.

Ce texte ministériel intervient à l’occasion de l’intégration de ces personnels dans le corps des ingénieurs et personnels techniques de recherche et de formation (ITRF). Le corps des techniciens de laboratoire a intégré celui des techniciens de recherche et de formation, de catégorie B, et le corps des adjoints techniques de laboratoire celui des adjoints techniques de recherche et de formation, de catégorie C.

La circulaire précise « le rôle propre et les modalités d’établissement des obligations de service de ces personnels ».

Tâches et missions

Il est bien rappelé au-delà de leurs missions d’enseignement, leur dimension éducative, notamment à travers leur participation à « la qualité de l’accueil et à la sécurité des élèves », mais aussi dans leur rôle de conseil auprès des élèves et étudiants, que ce soit dans ou en dehors de l’établissement.

Ils « peuvent participer à la mise au point et à l’adaptation de techniques ou méthodes nouvelles, en particulier des expériences et du matériel scientifique de leur spécialité ». Ils peuvent aussi s’impliquer directement dans les activités pratiques d’enseignements scientifiques, travaux pratiques ou activités expérimentales.

Ils restent responsables « du bon fonctionnement des différents services du laboratoire de l’EPLE auquel ils sont affectés ».

Ils assurent l’encadrement des ATRF et participent à leur formation.

Formation

Leur formation, tout au long de la carrière, doit porter en « priorité » sur la sécurité, les nouveaux programmes, l’expérimentation assistée par ordinateur et la préparation aux concours internes et examens professionnels de leur filière.

Obligations de service

Leur service est de 35 à 40 heures, plus ou moins trois heures supplémentaires. Il y a compensation et donc « lissage » dans un cadre annualisé entre les périodes de temps scolaire (plus denses), et les périodes de congés scolaires, où ils sont astreints à une présence minimale permettant la maintenance et le rangement de certains matériels scientifiques.

Leur emploi du temps est établi en début d’année scolaire, et en collaboration avec l’enseignant coordonnateur de discipline ou le chef de travaux auprès duquel ils exercent.
 

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum