Progrès spectaculaires du programme « Éducation pour tous » selon l’Unesco

Éducation

Portant sur 160 pays peu développés qui se sont engagés en 2000 sur des objectifs d’éducation ambitieux, le de l’Unesco note des avancées spectaculaires en matière d’éducation au cours des dix dernières années.

Dans ce rapport intitulé Atteindre les marginalisés, l’Unesco révèle que, depuis 1999, le nombre d’enfants non scolarisés a diminué de 33 millions. Le taux de scolarisation des enfants en Afrique subsaharienne est cinq fois plus élevé en 2010 que dans les années 1990. Par exemple, le Bénin, qui avait un taux de scolarisation parmi les plus bas du monde en 1999, est en voie d’atteindre l’objectif de l’éducation primaire pour tous d’ici à 2015. L’Asie du Sud et de l’Ouest a réduit de moitié – soit 21 millions de moins – le nombre d’enfants non scolarisés. Par ailleurs, les disparités entre les sexes diminuent puisque la part des filles parmi les enfants non scolarisés est passée entre 1999 et 2010 de 58 % à 54 %.

L’organisation internationale nuance cependant ces résultats en soulignant que de nombreux pays rencontrent des difficultés du fait que les donateurs ne tiennent pas tous leurs promesses financières. Les besoins sont estimés à 16 milliards de dollars par an pour pouvoir atteindre l’objectif d’enseignement primaire universel d’ici à 2015. À cette date, 50 millions d’enfants ne seront toujours pas scolarisés sur le continent africain et des millions d’autres abandonnent l’école avant la fin du cycle primaire. Par ailleurs, moins de 55 % des enfants en âge d’être scolarisés dans les pays en développement fréquentent l’école secondaire.

Enfin, l’organisation alerte sur le fait que la crise financière mondiale compromet largement les progrès réalisés.

Pour en savoir plus :

Télécharger le Rapport mondial de suivi sur l’éducation pour tous 2010 en format pdf sur le site de l’Unesco

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum