Réunion sur la rentrée et les rythmes scolaires autour de François Hollande

Éducation

Une réunion sur la rentrée et la réforme controversée des rythmes scolaires est prévue mercredi 2 octobre dans la foulée du Conseil des ministres autour de François Hollande, a-t-on appris auprès de l’Élysée.

Cet article fait partie du dossier :

Éducation RYTHMES SCOLAIRES : UNE EXPÉRIMENTATION À PÉRENNISER Voir le dossier

Annoncé par le site internet de L’Express qui évoquait une « réunion de crise », ce rendez-vous est présenté à l’Élysée comme une simple « réunion de travail, un peu plus de trois semaines après la rentrée » dont le principe a été décidé « il y a plusieurs jours ».

Réunissant l’ensemble des « ministres concernés », à commencer par celui de l’Éducation nationale, Vincent Peillon, elle doit aborder l’ensemble des questions liées à la rentrée dont celle de la réforme des rythmes scolaires, précise-t-on de même source.

La mise en œuvre de cette réforme et son financement soulèvent encore de nombreuses interrogations parmi les communes ou les syndicats enseignants.

Le président de l’Association des Maires de France (AMF), Jacques Pélissard (UMP), a ainsi demandé mardi à rencontrer le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, pour en discuter, souhaitant des « garanties précises sur deux sujets : le financement d’une charge nouvelle, 150 euros de plus par enfant, et l’encadrement« . Concernant le financement de la réforme, l’AMF rappelle qu’elle avait réclamé « des financements durables » afin d' »éviter des inégalités dans les activités offertes aux enfants ». Elle constate qu' »un courrier adressé le 1er août au Premier ministre » en ce sens est « jusqu’alors resté sans réponse ». Pour appliquer les nouveaux rythmes, l’État a mis à disposition des communes ce qu’on appelle « un Fonds d’amorçage« , doté de 250 millions d’euros. Mais aucune garantie n’a été apportée jusqu’ici sur la pérennisation de ce fonds, réclamée depuis le départ par l’AMF.

Quant à l’UMP, elle a réclamé le report de la réforme en réponse à « la colère du peuple de France », M. Peillon l’accusant en retour de « jouer sur des peurs » à six mois des municipales.

François Hollande lui-même a fait l’éloge de la réforme des rythmes scolaires, assistant à la rentrée des classes dans une école de Denain (Nord), le 3 septembre.

Sur les 24 000 communes possédant au moins une école, environ 4 000 ont sauté le pas dès cette année : 1,3 million d’écoliers du public vont ainsi en classe le mercredi matin, renouant avec la semaine de 4,5 jours, supprimée par la droite en 2008. Les autres attendront la rentrée 2014.

Les journées de classe sont raccourcies en moyenne de 45 minutes reportées sur le mercredi matin (ou samedi par dérogation), libérant trois heures par semaine pour des activités péri-éducatives.
Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

 

Weka formation vous propose une formation adaptée à vos besoins :

Weka formation

Conduire la réforme des rythmes scolaires dans sa commune : quels projets pour quels financements ?


Objectifs :

Sciences-Po Lille et WEKA Formation vous proposent ce cycle de formation afin de vous accompagner dans la réorganisation de votre politique périscolaire et vous aider à mettre en place des solutions concrètes et adaptées à votre territoire.

3 modules de formation à la carte ou en format cycle afin de :

    • Décrypter les enjeux de la réforme des rythmes scolaires pour sa commune.
  • Construire ou rénover le projet périscolaire municipal.
  • Gérer le partenariat local dans un temps contraint.
  • Développer une offre éducative dans un environnement financier dégradé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous êtes parents d’élèves, le sujet vous concerne. Venez en discuter avec les acteurs publics.

Réforme des rythmes scolaires : vous avez la parole !

 

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum