Politique de la ville : jugement très nuancé des maires des grandes villes

Élus

Les maires des grandes villes ont exprimé mercredi 20 février un jugement très balancé sur les décisions de politique de la ville annoncées la veille par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, et marquées selon eux par de « bonnes intentions » qui exigent « des précisions ».

Commentant dans un communiqué les conclusions du Comité interministériel des villes (CIV), l’Association des maires de grandes villes de France (AMGVF) présidée par Michel Destot, député-maire PS de Grenoble, « se félicite de la démarche pragmatique et concertée retenue par le gouvernement, pour engager la réforme attendue de la politique de la ville ».

Entre autres « avancées », l’association estime que « la volonté de mettre l’accent sur les questions d’éducation et d’emploi va dans la bonne direction ».

Les maires des grandes villes jugent toutefois qu' »il reste des interrogations sur lesquelles ils souhaiteraient avoir des réponses ».

« Si le principe d’un plan de rénovation urbaine de deuxième génération à partir de 2014 semble acquis, les conditions financières de lancement semblent hasardeuses, alors qu’il manque encore six milliards d’euros pour boucler le programme en cours », relève le communiqué.

Le Comité interministériel a décidé de lancer « une nouvelle génération d’opérations » de rénovation sur une liste de quartiers prioritaires mais n’a arrêté aucun montant pour le financement de ces travaux.

« L’AMGVF salue les bonnes intentions affichées mais attend encore des précisions », résume le communiqué.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum