Emplois francs : premier contrat signé à Marseille

Emploi

Le premier contrat d’emploi franc, dispositif créé pour soutenir l’emploi des jeunes originaires des zones urbaines sensibles (ZUS), a été signé mercredi 10 juillet à Marseille en présence du ministre de la Ville François Lamy.

Ce dispositif, l’une des 120 propositions du candidat François Hollande lors de la campagne présidentielle, consiste en une aide de 5 000 euros, versée en deux fois, à  une entreprise qui embauche, en CDI, un jeune de moins de 30 ans résident d’une zone urbaine sensible.

Les emplois francs « visent à répondre à une problématique des quartiers populaires, la discrimination à l’adresse », une stigmatisation qui n’est « pas évaluable, pas palpable, (…) mais qui existe », a expliqué M. Lamy. Ce dispositif sera pour l’instant déployé dans 10 villes, dont Clichy-Montfermeil (Seine-Saint-Denis), Amiens, Grenoble et Marseille, avec un objectif de 2 000 contrats signés d’ici la fin de l’année, dont 400 à Marseille, et 10 000 en trois ans, a précisé le ministre.

Un comité rattaché à l’Observatoire des zones urbaines sensibles doit évaluer l’expérimentation. Si elle est positive, elle « sera étendu à tout le territoire », a-t-il poursuivi.

Adressé à tous les jeunes de ZUS, qualifiés ou non, les emplois francs sont « ciblés plutôt sur les diplômés dans un premier temps », a indiqué M Lamy. « C’est un outil de plus » dans la lutte contre le chômage, a-t-il jugé.

François Hollande avait annoncé la mise en place des emplois francs, ainsi que l’extension, à Marseille, des emplois d’avenir à tout le secteur privé, lors d’une visite le 4 juin dans la cité phocéenne, où le taux de chômage des jeunes atteint dans certains quartiers défavorisés 40 à 50 %.

Par ailleurs, le ministre de la Ville a indiqué qu’il allait « poursuivre la politique de rééquilibrage des crédits de la politique de la ville vers les Bouches-du-Rhône », après des critiques formulées par la Cour des comptes à l’été 2012. Il a également annoncé que le gouvernement réfléchissait à un dispositif « plus ciblé » pour succéder aux zones franches urbaines (ZFU), zones bénéficiant d’avantages fiscaux et qui doivent prendre fin en 2014.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum