Les services sociaux des départements emploient près de 115 000 personnes

Emploi

Fin 2016, les conseils départementaux de France métropolitaine comptaient près de 115 000 salariés dans le secteur social et médico-social.

Au 31 décembre 2016, les conseils départementaux de métropole employaient 78 200 agents, hors contrats aidés, dans le domaine de l’action sociale et médico-sociale selon l’enquête Aide sociale de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) du ministère des Solidarités et de la Santé, dont les résultats sont publiés dans le n° 1054 d’Études & Résultats (mars 2018). En y ajoutant les 36 700 assistants familiaux employés directement par les départements, l’ensemble représente 114 900 personnes, soit 40 % des effectifs totaux de personnel des départements. Par comparaison, les dépenses d’aide sociale représentent près de deux tiers du budget global de fonctionnement des départements.

Les effectifs des personnels départementaux de l’action sociale et médico-sociale répartis en trois blocs principaux

Après les assistants familiaux, les personnels administratifs et techniques constituent le deuxième plus gros effectif. Ainsi, fin 2016, 34 700 agents administratifs et techniques étaient employés dans le secteur social et médico-social au sein des services départementaux. La moitié d’entre eux sont des agents fonctionnaires de catégorie C et un tiers de catégorie B.

Troisième catégorie la plus importante, le personnel social et éducatif, avec 29 400 agents. Les conseillers et assistants socio-éducatifsa, qu’ils soient assistants de service social, éducateurs spécialisés ou conseillers en économie sociale familiale (CESF), constituent 96 % de ces effectifs. Viennent ensuite les éducateurs de jeunes enfants (EJE) et les moniteurs éducateurs (2 %). D’autres personnels socio-éducatifs complètent les effectifs (2 %) : notamment des animateurs socio-éducatifs et conseillers conjugaux, ainsi que des techniciens de l’intervention sociale et familiale (TISF), des auxiliaires de vie, des auxiliaires de service social, des éducateurs techniques spécialisés…

Les conseils départementaux font également appel à certaines professions médicales et paramédicales, principalement dans les services de protection maternelle et infantile (PMI). Le personnel médical rassemble 3 900 personnes, soit 5 % des effectifs totaux dédiés à l’action sociale et médico-sociale. Près des trois quarts sont des médecins et le quart restant des sages-femmes. De plus, le personnel paramédical comprend 8 100 professionnels, parmi lesquels 56 % de puéricultrices, 29 % d’infirmiers et 9 % d’auxiliaires de puériculture. Les autres professions du secteur de l’action sociale et médico-sociale sont les psychologues (1 800 professionnels), ainsi que des personnels médico-techniques (environ 300 personnes, dont des biologistes, des vétérinaires, des pharmaciens, des assistants médico-techniques).

Un tiers du personnel œuvre dans l’action sociale polyvalente

L’organisation des services relevant de l’action sociale et médico-sociale diffère grandement d’un département à l’autre, constate l’étude. Un certain nombre d’entre eux sont organisés autour d’un service social polyvalent quand d’autres ont préféré constituer des services spécialisés. Dans une dizaine de départements, l’action sociale polyvalente regroupe ainsi moins de 5 % des effectifs (hors assistants familiaux) en équivalents temps plein (ETP), alors qu’elle en totalise plus de 45 % dans douze autres. Dans l’ensemble des départements métropolitains, l’action sociale polyvalente rassemble en moyenne 30 % des effectifs en ETP. Puis, les secteurs de l’aide sociale à l’enfance (ASE) et de la protection maternelle et infantile (PMI) en réunissent chacun 17 %. Les secteurs personnes âgées -personnes handicapées et de l’insertion regroupent, respectivement, 13 % et 9 % de l’ensemble des ETP. Enfin, les personnels dédiés au secteur de la prophylaxie sanitaire ne pèsent que 2 % des effectifs totaux.

Ce dernier secteur mobilise la majorité des personnels médico-techniques (51 %). Le secteur de la PMI et des centres de planification concentre le personnel médical (20 %) et paramédical (46 %). Les psychologues exercent principalement dans le secteur de l’ASE (47 %) et dans celui de la PMI (27 %). Sans surprise, les personnels sociaux et éducatifs interviennent majoritairement dans les services polyvalents (50 %) et dans celui de l’ASE (27 %). Enfin, les personnels administratifs et techniques sont logiquement présents dans l’ensemble des secteurs de l’aide et l’action sociales. C’est dans les services en charge des personnes âgées et handicapées que leur présence est plus marquée (69 % des effectifs). À l’inverse, dans le secteur de la PMI, ils sont les plus rares (20 %).

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum