Un plan pour les entrepreneurs des quartiers

Emploi

Au-delà de nouvelles aides financières, le gouvernement veut encourager les jeunes sans ressource porteurs d’un projet de création d’entreprise.

Le ministre délégué à la Ville et son homologue chargé des Petites et moyennes entreprises, de l’Innovation et de l’Économie numérique ont détaillé, lors du Conseil des ministres du 11 décembre, un plan « entrepreneurs des quartiers ». À travers ce nouveau dispositif, le gouvernement entend répondre « à la forte attente de créations d’entreprises dans les quartiers populaires et aux difficultés inhérentes aux quartiers : manque de réseau et d’accompagnement humain et manque de soutien financier.

Ce plan se présente comme « un parcours où la création d’entreprises est accompagnée à chaque étape », ont expliqué les deux ministres. Ainsi, dès la naissance de l’idée, l’accès à l’information des créateurs sera facilité, grâce à l’ouverture d’un site internet dédié www.entreprisesdesquartiers.fr et l’élargissement du réseau Cité lab à 500 quartiers. Ensuite, au moment de la recherche de financement, un nouveau dispositif en trois volets, mis en œuvre par le ministère délégué à la Ville et BPI France, vise à « améliorer l’offre de financement des entrepreneurs des quartiers populaires ». Au programme :
 

  • Le doublement du Prêt à la Création d’Entreprise, qui passe de 7 000 à 14 000 euros ;
  • Une meilleure garantie aux prêts bancaires, jusqu’à 70 % de la somme prêtée ;
  • De nouveaux moyens donnés aux fonds d’investissement dédiés aux entreprises issues des quartiers : 10 millions d’euros en 2014.

Par ailleurs, une expérimentation « Entrepreneurs d’avenir » sera menée, dès 2014, pour permettre à des jeunes sans ressource de mener leur projet de création d’entreprise. Celle-ci s’appuiera sur les dispositifs de contrat aidé, la garantie jeune et les cadres d’entrepreneuriat collectif de l’économie sociale et solidaire.

Parallèlement, l’État et la Caisse des Dépôts consacreront, avec le programme des investissements d’avenir, une enveloppe de 600 millions d’euros sur la période 2014-2020, pour lever des investissements privés et co-investir dans des projets comme des pépinières d’entreprises, des maisons de santé… Le développement d’une offre diversifiée de locaux d’activités dans les quartiers sera également encouragé. Dès janvier 2014, un appel à projets sera lancé pour accompagner la création de 30 centres d’affaires de quartiers.

Afin de développer le commerce de proximité dans les quartiers, l’établissement pour l’aménagement et la restructuration des espaces commerciaux et artisanaux (EPARECA) prévoit, quant à lui, l’engagement de nouvelles opérations, pour un montant de 75 millions d’euros sur la période 2013-2015.

Enfin, « les acteurs du monde économique se mobilisent en faveur de la nouvelle politique de la ville », se réjouissent les deux ministres. Ainsi, les cinquante grandes entreprises engagées dans la charte « Entreprises et quartiers » et les réseaux consulaires – Chambres du commerce et de l’industrie (CCI) et Chambres des métiers et de l’artisanat (CMA) – figureront parmi les signataires des contrats de ville 2014-2020.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum