Deux modifications affectent la prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE)

Enfance et famille

Un récent décret entérine la baisse du montant de l’allocation de base de la PAJE et la majoration du montant maximal du complément de libre choix du mode de garde pour les familles monoparentales.

L’article 37 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2018 a prévu d’aligner à la baisse le montant et le plafond de ressources de l’allocation de base de la prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE) servie à taux plein sur ceux du complément familial servi en métropole pour les enfants nés ou adoptés à compter du 1er avril 2018. Il en résulte une modification du montant de l’allocation de base à taux partiel et du plafond de ressources de cette prestation et des primes à la naissance et à l’adoption.

Un décret du 26 avril, publié au JO du 28 avril 2018, vient donc fixer les montants de l’allocation de base à taux plein et à taux partiel exprimés en pourcentage de la base mensuelle de calcul des allocations familiales, ainsi que les montants du plafond de ressources applicable à l’allocation de base à taux partiel, à la prime à la naissance et à la prime à l’adoption.

Parallèlement, en application de l’article 36 de cette même loi, le décret instaure une mesure de majoration de 30 % du montant maximal du complément de libre choix du mode de garde de la prestation d’accueil jeune enfant (PAJE). Toutefois, les familles monoparentales pourront seulement y prétendre pour les gardes réalisées à compter du 1er octobre 2018.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum