Une campagne sur le web et à la télé pour un « usage maîtrisé du numérique en famille »

Enfance et famille

Fake news, cyberharcèlement, addiction aux réseaux sociaux : dans une série de courtes vidéos diffusées en ligne et sur France Télévisions, la Caisse d’allocations familiales et l’Éducation nationale souhaitent alerter le grand public sur les dangers des écrans et du monde numérique.

Déclinée en 15 épisodes d’une minute trente, la série diffusée depuis lundi 12 novembre 2018 sur France 3, France 4 et France 5 met en scène une « Famille tout-écran », présentée comme « pas parfaite, connectée, mais parfois dépassée ». Les parents essayent d’y inculquer à leurs trois enfants quelques principes et précautions de base, comme le fait de ne pas accepter un inconnu comme ami sur les réseaux sociaux, ne pas rester les yeux rivés sur son smartphone pendant les repas, ou tenter de faire la part des choses entre fake news et informations plus sérieuses. Dans les saynètes au ton léger, pas de conflit ouvert entre enfants et parents – parfois eux-mêmes non exempts de reproches -, mais de la pédagogie et de la bienveillance.

« Nous n’avons pas voulu avoir une vision stigmatisante du numérique au quotidien », souligne Serge Barbet, le directeur du Clemi (Centre pour l’éducation aux médias et à l’information), la structure de l’Éducation nationale à l’origine de cette initiative. Si on interdit trop, « quand l’enfant sera seul avec son smartphone ou sa tablette, il aura encore plus une pratique transgressive », fait-il valoir.

Dans la mini-série, « personne n’est exemplaire et personne n’est coupable », renchérit Vincent Mazauric, directeur général de la Caisse nationale d’allocations familiales (Cnaf), qui a co-porté ce projet et l’a financé à hauteur de 150 000 à 200 000 euros. « Notre but, c’est de susciter un dialogue au sein des familles qui apercevraient ce petit film à la télé », et plus globalement de les aider à « apprivoiser le numérique », dans le cadre de la mission de soutien à la parentalité de la Cnaf, ajoute M. Mazauric. Les vidéos – diffusées sur France 3 et France 5 le matin, mais également l’après-midi sur France 4, ainsi que sur le site www.caf.fr -, s’inspirent d’un guide diffusé depuis 2017 par le Clemi au sein des établissements scolaires ou des associations de parents d’élèves, et qui tente de « fournir des éclairages utiles et des conseils pratiques ».

Selon le Clemi et la Cnaf, les enfants et adolescents passent en moyenne 15 heures par semaine sur internet. Pour les tout-petits de 1 à 6 ans, la durée approche les cinq heures hebdomadaires.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2018

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum