Favoriser la mobilité et l’accompagnement vers l’emploi des jeunes

Insertion

Le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports vient d’annoncer les résultats de l’appel à projets du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse (FEJ) « mobilité et accompagnement vers l’emploi des jeunes ».

À l’instar de la santé, du logement et de la formation, la mobilité peut être un frein à l’insertion professionnelle. « Les jeunes doivent être mobiles pour leurs études, leur insertion, leur vie professionnelle et personnelle. Et le droit à la mobilité est un droit essentiel, dont les plus fragiles sont encore trop souvent privé », a déclaré, le 9 décembre, le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner, en proclamant les résultats de l’appel à projets du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse (FEJ) intitulé « Mobilité et accompagnement vers l’emploi des jeunes ».

Sur les 88 dossiers déposés dans le cadre de l’appel à projets, lancé en partenariat avec le groupe Total, 16 lauréats ont été retenus.

« Ces projets apporteront des réponses concrètes en offrant des solutions locales, régionales ou nationales de mobilité durable et sécurisée pour les jeunes, quelle que soit leur situation (solutions matérielles de déplacement, soutien financier), et en leur proposant un accompagnement (acquisition de nouvelles compétences par la mise en œuvre de formations spécifiques) », explique le ministère. Plus de 14 000 jeunes seront ainsi accompagnés par les 16 projets sélectionnés. Ils bénéficieront d’un budget à la hauteur de 1 700 000 euros, auxquels viendront s’ajouter jusqu’à 300 000 euros dédiés à l’évaluation des projets.

Présentation des 16 lauréats :

– EIPF Don Bosco (Bretagne), pour le projet Mouv’Jeunes en Pays de Brest (140 000 euros)

– Association Noël-Paindavoine (Champagne-Ardenne), pour le projet Mobil’Emploi (50 00 euros)

– Mobilex (Alsace), pour le projet En avant vers l’emploi (130 000 euros)

– Montauban Services (Midi-Pyrénées), pour le projet Mobilité et accompagnement vers l’emploi des jeunes (10 000 euros)

– Agence Écomobilité (Rhône-Alpes), pour le projet Garantie Mobilité (60 000 euros)

– Association nationale Compagnons Bâtisseurs (projets expérimentés dans plus de trois régions), pour le projet Vivre la mobilité régionale, nationale et internationale pour dynamiser son parcours personnel et professionnel (115 000 euros)

– Wimoov (Midi-Pyrénées), pour le projet Wimoov (115 000 euros)

– FARE Rhône-Alpes, pour le projet Mobilité et insertion des jeunes Rhône-Alpins (140 000 euros)

– Mission locale du bassin d’emploi de Besançon (Franche-Comté), pour le projet Mobi’Taf (95 000 euros)

– Association limousine Emplois Activités Services (Limousin), pour le projet Dispositif d’accompagnement à la mobilité pour l’insertion (100 000 euros)

– Fondation agir contre l’exclusion (Languedoc-Roussillon), pour le projet Mobilité et accompagnement des jeunes vers l’emploi (MAJE) (125 000 euros)

– FARE (projets expérimentés dans plus de trois régions), pour le projet Sachons bouger (autrement vers l’emploi) (150 000 euros)

– ARML Aquitaine, pour le projet Bouger Travailler – Programme Aquitain de mobilité pour l’emploi (100 000 euros)

– Mobilité Emploi 37 (Centre), pour le projet Accompagnement spécifique pour l’autonomisation du public jeune afin de favoriser leur accès à l’emploi sur l’Indre et l’Indre-et-Loire (95 000 euros)

– GIP Réussir en Sambre Avesnois (Nord-Pas-de-Calais), pour le projet Opération Ressources Mobilité (115 000 euros)

– Convergences 93, pour le projet Scoot4emploi (160 000 euros)

La sélection implique d’accepter de participer (transmission de documents, entretiens, observations…) au travail d’évaluation, qui sera menée après la sélection par appel d’offres par le FEJ d’un évaluateur pour l’ensemble des projets retenus, précise le ministère.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum