Ministères et collectivités au chevet des jeunes privés de vacances

Jeunesse

Cinq ministres et les représentants des associations d’élus ont échangé mercredi 3 juin 2020 sur des solutions alternatives pour accompagner cet été des jeunes, privés de vacances.

Parmi les ministres présents figuraient Jacqueline Gourault (Collectivités), Jean-Michel Blanquer (Éducation), Franck Riester (Culture), Roxana Maracineanu (Sports) et Julien de Normandie (Ville).

Ce dernier a insisté sur la nécessité de s’occuper des jeunes dont les familles ne prendront pas de vacances cette année en raison de la crise sanitaire.

Au cœur de cette cible, les 250 000 jeunes des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), principalement les enfants des écoles primaires et des collèges.

Le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer est revenu sur le dispositif 2S2C (sport, santé, culture et civisme) mis en place durant la crise sanitaire dans le cadre de conventions avec les collectivités locales, en évoquant sa pérennisation pour la rentrée de septembre 2020, selon des participants.

Mais la poursuite de ces activités subventionnées par l’État à hauteur de 110 euros par jour, par groupe de 15 élèves et pratiquées durant le temps scolaire, n’a pas fait l’unanimité.

« M. Blanquer a expliqué qu’il fallait se débarrasser d’un cloisonnement strict entre scolaire et périscolaire », a indiqué à l’AFP Agnès Le Brun, représentant l’Association des Maires de France (AMF) pour qui il s’agit « d’un changement de paradigme avec lequel on prend le risque de l’inégalité territoriale ».

Pour cet été, le ministre de l’Éducation a évoqué plusieurs dispositifs : « vacances apprenantes », « école buissonnière » ou « école des loisirs » destinés notamment à permettre à des enfants décrocheurs de rattraper des lacunes exacerbées durant le confinement.

Ils pourront intégrer « des colonies de vacances », partir à la campagne ou accéder à des activités sportives, artistiques culturelles et éducatives dans les quartiers.

Des collèges et des lycées professionnels resteront ouverts les 15 premiers jours de juillet et les 15 derniers jours d’août avec des enseignants présents pour apprendre certains métiers à des jeunes qui le souhaitent, a indiqué le ministre selon des participants.

Jean-Michel Blanquer a également annoncé qu’une plateforme, pour mettre en relation les jeunes avec des collectivités proposant des lieux d’hébergement, des colonies de vacances pour cet été, sera prochainement mise en ligne par le ministère de l’Éducation nationale, selon des participants.

« Cela montre que quand l’État et les collectivités travaillent ensemble, on obtient de bons résultats », s’est félicitée Jacqueline Gourault, ministre des collectivités territoriales, saluant la mise en commun de moyens, de bâtiments et de personnels pour répondre à une situation d’urgence.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2020

Posté le par

Recommander cet article