Rénovation énergétique des logements : deux aides ne font plus qu’une

Logement

Accessible depuis le début de l’année, MaPrimeRénov’ est destinée en priorité aux ménages les plus modestes.

Le ministre chargé de la Ville et du Logement et la secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire ont officiellement lancé, le 8 janvier, MaPrimeRénov’, une « nouvelle » aide, née de la fusion du crédit d’impôt transition énergétique (CITE) et des aides Anah Habiter Mieux Agilité.MaPrimeRenov’ marque « une nouvelle étape dans la simplification des aides », se félicitent Julien Denormandie et Emmanuelle Wargon.

Le gouvernement propose donc, depuis le début de l’année 2020, « une nouvelle aide financière ». « La rénovation énergétique des bâtiments est l’une des grandes priorités du gouvernement : pour cela, l’État accompagne les Français dans leurs travaux de rénovation grâce à cette nouvelle prime. Car mieux isoler son logement, c’est, à la fois, améliorer le confort chez soi, réduire ses factures et aussi faire un geste bon pour l’environnement », a souligné Emmanuelle Wargon, lors de la présentation de MaPrimeRénov’.

MaPrimeRénov’ s’adresse aux propriétaires occupant leur logement et s’adapte en fonction des revenus de chacun, ont expliqué les deux ministres. En fait, l’aide est calculée en fonction de deux éléments : les revenus et le gain écologique apporté par les travaux (chauffage, isolation, ventilation…). En se concentrant davantage sur les ménages les plus modestes, l’aide entend garantir, à travers les travaux qu’elle subventionne, un gain de pouvoir d’achat, plus de confort et moins d’émissions de gaz à effet de serre.

Le gouvernement assure que l’aide sera allouée rapidement par l’État après la fin de vos travaux. Contrairement au crédit d’impôt transition énergétique, elle sera désormais versée « l’année des travaux ».

Pour faire la demande de l’aide, il suffit de se rendre sur le site : maprimerenov.gouv.fr

Posté le par

Recommander cet article