150 Points conseil budget labellisés pour accompagner les ménages en difficulté

Lutte contre les exclusions

Le gouvernement projette d’installer 400 Points conseil budget (PCB) dans tout le pays d’ici fin 2020.

Lors du Comité stratégique d’éducation financière du 25 novembre 2019, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, et Christelle Dubos, secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, ont annoncé la labellisation de 150 Points conseil budget (PCB).

Prévus dans le cadre de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, les PCB ont pour objectif de prévenir le surendettement des ménages.

Ces 150 premiers Points conseil budget sont dotés de 15 000 euros par an chacun (coût total : 2,25 millions d’euros). Ils sont déployés dans 8 régions : Auvergne-Rhône-Alpes, Centre-Val-de-Loire, Grand Est, Hauts-de-France, Île-de-France, Occitanie, Pays-de-la-Loire, La Réunion.

Ils devraient permettre d’accompagner 80 000 ménages. D’ici fin 2020, ce sont 400 PCB qui seront labellisés dans toute la France, afin d’offrir à tous les ménages, quelle que soit leur situation, des conseils et un accompagnement en matière de gestion budgétaire et de prévention du surendettement.

Les Points conseil budget sont des lieux d’accueil qui peuvent être portés par une association, un centre communal d’action sociale (CCAS) ou un centre social. Ils offrent à toute personne qui le souhaite, indépendamment de sa situation, un accueil inconditionnel pour la conseiller, l’orienter, l’accompagner dans la gestion de son budget ou en cas de surendettement. Voici les missions d’un PCB :

  • Informer et conseiller le public en matière de gestion budgétaire et financière ;
  • Identifier les ménages dont la situation financière est fragile et leur proposer un accompagnement ;
  • Conseiller et orienter les personnes accueillies de manière gratuite, personnalisée et confidentielle, dans la gestion de leur budget au quotidien ;
  • Réaliser un diagnostic complet de la situation financière de la personne et lui faire des préconisations pour maîtriser son budget, accéder à ses droits et aux aides auxquelles elle peut prétendre ;
  • Les PCB pourront également intervenir auprès de créanciers locaux pour résoudre les situations d’endettement, dans des conditions encadrées ;
  • Accompagner les personnes en difficultés financières ou en situation de surendettement, avant, pendant et après une procédure auprès de la commission de surendettement des particuliers.

Posté le par

Recommander cet article