Aide aux plus démunis : la Commission européenne approuve le programme français

Lutte contre les exclusions

L’Union européenne versera près de 500 millions d’euros à la France sur la période 2014-2020 pour financer l’aide alimentaire aux plus démunis.

Le 31 juillet 2014, le programme opérationnel français pour la mise en œuvre du Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) a été approuvé par la Commission européenne. « La France est le premier État membre dont le programme a été approuvé et recevra, à ce titre, de l’Union européenne 499 millions d’euros au cours de la période 2014-2020 », se félicitent Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, et Ségolène Neuville, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’Exclusion, dans un communiqué commun du 21 août. Ce montant sera complété par une enveloppe de 88 millions d’euros provenant de ressources nationales.

« Toutes les conditions sont réunies pour permettre à la France de financer son programme d’aide alimentaire à destination des personnes les plus démunies », en partenariat avec quatre grandes associations, la Croix-Rouge française, la Fédération française des banques alimentaires, les Restaurants du cœur et le Secours populaire, précisent les trois ministres. Ils assurent « l’ensemble des bénévoles de leur soutien face à leur engagement, même en plein cœur de l’été ».

Lancé en janvier 2014 et doté, au niveau européen, de 3,8 milliards d’euros jusqu’en 2020, le FEAD vise à « briser le cercle vicieux de la pauvreté et du dénuement, en apportant une assistance non financière (denrées alimentaires, notamment) aux citoyens européens les plus vulnérables ».

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum