La Cnaf défavorable au nouveau calendrier d’actualisation des prestations sociales

Lutte contre les exclusions

Les administrateurs de la Caisse nationale d’allocations familiales (Cnaf) ont émis mercredi un avis défavorable sur le projet de budget de la Sécurité sociale pour 2016, désapprouvant notamment le nouveau calendrier d’actualisation des prestations sociales.

La majorité des administrateurs considère que ce nouveau calendrier, présenté par le gouvernement comme une mesure de simplification, « porte avant tout un objectif d’économies pour la branche famille », selon un communiqué de la Cnaf.

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2016 prévoit de regrouper au 1er avril la date de revalorisation des prestations sociales, à l’exception des retraites qui continueront d’être actualisées au 1er octobre. La revalorisation sera basée sur l’inflation des douze derniers mois, et non plus sur les prévisions d’inflation, avec une garantie de maintien des prestations à leur niveau antérieur en cas d’inflation négative.

Cette mesure doit permettre une économie de 500 millions d’euros en 2016, selon les prévisions du gouvernement

Sur l’ensemble du projet de budget, les administrateurs se sont prononcés par 19 voix contre (CGT, FO, Medef, CGPME, UPA, profession libérale), 10 voix pour (CFDT, CFTC, Unaf) et 4 prises d’acte (CGC, personnes qualifiées).

La majorité des groupes a cependant approuvé plusieurs mesures concernant la branche famille, dont la généralisation au 1er avril 2016 de la garantie contre les impayés de pensions alimentaires. Ils l’ont jugé « positive et porteuse d’un soutien financier aux familles monoparentales ».

Certains membres ont dénoncé « des dépenses et des déficits structurels encore trop élevés ». Cet avis n’est que consultatif.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2015

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum