Crise sanitaire : troisième appel d’offres lancé par l’État pour acheter de la nourriture aux personnes précaires

Lutte contre les exclusions

L’État français a annoncé lundi 30 novembre 2020 le lancement d’un nouvel appel d’offres de 60 millions d’euros pour l’achat de denrées alimentaires destinées à être distribuées aux personnes précarisées par les conséquences de la crise sanitaire et sociale, grâce à des fonds européens.

Destiné aux industriels de l’agroalimentaire pour des denrées de base comme de l’huile de tournesol, des conserves de thon, des coquillettes, des carottes ou petits pois à l’étuvée, ce nouveau marché, mis en œuvre par FranceAgriMer, est ouvert sur ce site jusqu’au 31 décembre 2020.

Depuis le début de la crise sanitaire, l’État a renforcé l’accompagnement des personnes les plus précaires, en consacrant en 2020 un budget de 291,4 millions d’euros pour l’aide alimentaire, dont 144 millions d’euros de crédits exceptionnels liés au Covid-19, soit une augmentation de 121 % par rapport à 2019.
 
Mais, avec la pandémie, les compteurs des associations d’aide alimentaire ont explosé. 
 
Les Restos du Cœur, dont la campagne d’hiver a commencé la semaine dernière, ont signalé une augmentation de 10 % du nombre d’inscrits cette année. La Fédération des banques alimentaires a signalé entre 20 et 25 % de nouveaux bénéficiaires, et la Croix Rouge de 10 à 15 % de plus d’ayants droits.
 
Il s’agit du troisième appel d’offres lancé cette année par la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), un département interministériel chargé de l’aide aux personnes en précarité, après un premier en avril pour 83 millions d’euros, et un deuxième pour 17,5 millions d’euros en août.
 
Cette troisième bouée de secours est issue du dispositif européen exceptionnel REACT-UE mis en place pour répondre à la crise sanitaire dans le cadre du Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD).
 
Le FEAD, doté de plus de 500 millions d’euros sur 7 ans, est un dispositif de lutte contre la précarité alimentaire. En France, rattaché à la DGCS, il permet chaque année de distribuer plus de 75 000 tonnes de denrées à plus de 4 millions de personnes dans le besoin, via quatre associations caritatives : la Croix-Rouge française, la Fédération française des banques alimentaires, les Restaurants du Cœur et le Secours populaire français.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2020

Posté le par

Recommander cet article