L’Armée du Salut maintient son aide alimentaire d’urgence cet été

Lutte contre les exclusions

Grâce à la mobilisation de plus de 400 bénévoles et salariés de l’Armée du Salut, plusieurs milliers de repas seront servis durant tout l’été 2020, dans plusieurs villes en France.

De nombreuses organisations caritatives fermant leurs portes pendant la période estivale, les personnes fragiles et en détresse peinent à trouver de l’aide pour se nourrir et nourrir leurs familles. Chaque été, depuis plusieurs années, l’Armée du Salut fait le choix de continuer à aider les bénéficiaires de l’aide alimentaire. Cet été 2020 est encore plus dur que les précédents, constate la Fondation. « Il est désormais clair que la crise du Covid-19 a précarisé davantage celles et ceux qui l’étaient déjà, comme elle a fragilisé de nombreuses personnes jusqu’ici préservées », constate l’Armée du Salut. C’est un phénomène inquiétant que ses salariés et bénévoles mesurent sur le terrain, à Paris comme partout en France. La reprise des expulsions locatives, le 11 juillet 2020, n’a fait qu’accroitre les difficultés, ajoute la Fondation, dans un communiqué du 31 juillet 2020.

Chaque année, la Fondation de l’Armée du Salut distribue 4,5 millions de repas au sein de ses établissements ou par le biais de l’aide alimentaire d’urgence. Cet été, cette dernière s’amplifie et prend la forme de plusieurs milliers de repas servis, dans plusieurs villes en France, grâce à la mobilisation de plus de ses 400 bénévoles et salariés. « Cette aide d’urgence est mise en place à travers différents dispositifs comme les maraudes, les "soupes de nuit", les repas dans les restaurants sociaux, les épiceries sociales ou encore les colis alimentaires », détaille-t-elle.

À Paris, petits-déjeuners et soupes de nuit continuent leur service. Dans la continuité des actions menées tout au long de l’année, des petits-déjeuners sont ainsi distribués chaque matin à plusieurs centaines de personnes en situation de fragilité. À partir de la Gare de l’Est, des maraudes constituées d’une équipe mobile de bénévoles de l’Armée du Salut vont à la rencontre des sans-abris quotidiennement durant plusieurs heures. Des petits-déjeuners sont également distribués tous les matins à proximité des campements de personnes migrantes dans le nord-est parisien. Par ailleurs, des colis alimentaires sont constitués régulièrement pour des familles et des associations à partir d’une plate-forme à Saint-Denis. Enfin, à Paris, dans son Centre Léon-Jouhaux situé près de la place de la République, l’Armée du Salut continuera de distribuer, jusqu’à fin août, entre 500 et 600 repas par soir dans le cadre de ses « soupes de nuit », en s’adaptant aux contraintes de la crise sanitaire. En 2019, près de 150 000 repas ont été servis aux soupes de nuit à Léon-Jouhaux par 600 bénévoles.

Posté le par

Recommander cet article