Fin de la trêve hivernale : 5 000 places d’hébergement pérennisées

Lutte contre les exclusions

Le gouvernement veut encourager la sortie progressive des personnes hébergées dans le cadre du dispositif hivernal vers une solution d’hébergement pérenne.

La trêve hivernale pour les expulsions locatives a pris fin ce samedi 31 mars. Dans ce cadre, 5 000 places d’hébergement vont être pérennisées, ce qui correspond à la demande formulée par le Collectif des associations unies lors de leur dernière conférence de presse du 7 mars, a annoncé le ministère de la Cohésion des territoires, le 30 mars. « Nous prenons des mesures fortes pour répondre à l’urgence, pour apporter plus à celles et ceux qui en avaient besoin. Aujourd’hui on sort de cette trêve hivernale et on va pérenniser 5 000 places supplémentaires par rapport au dispositif normal qui court toute l’année, plus 5 000 places d’hébergement d’urgence. Mais la réponse à l’urgence doit s’appuyer sur l’accompagnement vers un vrai logement pérenne », a déclaré le secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires, Julien Denormandie.

C’est un « effort très important » dans un contexte où l’action de l’État a atteint des niveaux « inédits » durant cet hiver, en ouvrant jusqu’à 153 000 places, a ajouté le ministère. De fait, cette pérennisation de 5 000 places s’inscrit dans « une stratégie globale visant à permettre la prise en compte du plus grand nombre de situations ». Pour mémoire, le plan quinquennal « Logement d’abord », présenté le 11 septembre 2017 par le président de la République, encourage la sortie progressive des personnes hébergées dans le cadre du dispositif hivernal vers une solution d’hébergement pérenne et adaptée à leur situation. Conformément aux demandes réitérées des associations de solidarité.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum