Lancement de la 31e campagne des Restos du Cœur

Lutte contre les exclusions

La 31e campagne des Restos du Cœur démarre ce lundi 30 novembre 2015.

Avec leur immuable slogan- « On compte sur vous », les Restos du Cœur lancent, ce lundi 30 novembre, leur 31e campagne hivernale. Lors de la précédente, l’association fondée par Coluche a distribué 128,5 millions de repas aux quelque 950 000 personnes accueillies dans ses 2 111 centres et antennes. Ces chiffres devraient, malheureusement, être une nouvelle fois dépassés cette année ! Les Restos du Cœur accueillent, notamment, de plus en plus de retraités et d’étudiants.

« À la base de cet édifice : les bénévoles », rappellent les  dirigeants des Restos du Cœur. En 1985, ils étaient 4 500, ils sont aujourd’hui près de 70 000 ! Ces bénévoles sont « de tous les âges, de tous  milieux sociaux, de toutes catégories socioprofessionnelles, précise l’association. Leur engagement total et désintéressé constitue la principale énergie des Restos et se montre utile pour des centaines de milliers de personnes abîmées par la précarité. » Ce bénévolat « doit être mieux reconnu et facilité par les pouvoirs publics, l’engagement des jeunes et des actifs doit être encouragé », insiste l’association. Parallèlement, « il faut aller plus loin en faveur de la simplification de la vie associative et faire très vite pour ne pas assécher cette ressource cruciale pour l’ensemble du monde associatif », complète les Restos du Cœur.

La loi Coluche étendue au monde agricole doit permettre « une lutte réellement efficace contre le gaspillage, tout en respectant les personnes accueillies par les associations et en bénéficiant aussi aux agriculteurs, qui ne demandent pas mieux que de les aider », explique l’association. Par exemple, grâce au dispositif fiscal, les producteurs de lait ont permis aux Restos du Cœur de collecter plus de 7 millions de litres de lait l’an dernier ! Plusieurs avancées ont également été obtenues en matière de dons agricoles : élargissement du mécanisme fiscal à la filière œuf, en décembre 2014 ; abandon de recettes pour les producteurs agricoles ; possibilité de transformer les fruits et légumes retirés du marché, ouverte en février, puis confirmée en août, suite à une expérimentation des Restos du Cœur… « Les avancées sont réelles, mais nous entendons les poursuivre, notamment dans le secteur de la viande et des céréales, afin de prouver que le monde agricole est généreux et prêt à s’engager », concluent les responsables de l’association.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum