Le tour de France de la solidarité

Lutte contre les exclusions

La ministre déléguée chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion a entamé un tour de France pour promouvoir le plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale.

Après l’annonce, par le Premier ministre, du plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion, a décidé de « parcourir la France pour mobiliser les acteurs locaux et faire du plan une réalité dans chaque territoire ». Son « tour de France de la solidarité » a débuté mi-février. Ainsi, « les bénéficiaires des politiques sociales seront mobilisés afin qu’ils deviennent acteurs des politiques qui leur sont destinées », explique la ministre.

Pour la première étape de ce « tour de France de la solidarité », Marie-Arlette Carlotti a choisi la ville de Nantes, pour présenter, le 14 février, le volet « accès aux droits » du plan gouvernemental. Elle était accompagnée de l’ancien leader de la CFDT, François Chérèque, désormais inspecteur général des affaires sociales (IGAS) et chargé par le Premier ministre du suivi du plan pluriannuel.

La ministre veut « rompre avec la stigmatisation des personnes aidées et le procès en assistanat qui leur a été fait ». Au contraire, elle mise sur « leur autonomie et leur expérience pour améliorer certains dispositifs qui, manifestement, dysfonctionnent ». C’est ce message que Marie-Arlette Carlotti portera durant son « tour de France de la solidarité » : « la France a besoin de toutes ses forces vives pour retrouver un nouvel élan. Le gouvernement continuera donc à lier compétitivité et solidarité dans un souci de cohésion et de justice ».

Le « tour de France de la solidarité » a depuis fait étape à Marseille, le 22 février.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum